November 29, 2018 / 2:29 PM / 17 days ago

Manifestation en Bulgarie pour la défense des centrales au charbon

SOFIA, 29 novembre (Reuters) - Les mineurs et les employés de la plus grande centrale au charbon de Bulgarie, Maritsa Iztok 2, ont défilé jeudi à Sofia pour défendre leur emploi et presser le gouvernement de soutenir la production d’énergie au charbon.

A trois jours de l’ouverture en Pologne de la COP24 sur le climat, un millier de manifestants ont demandé au gouvernement de s’engager à ne pas fermer les mines et les centrales du bassin de lignite de Maritsa Iztok, dans le sud du pays.

La 24e conférence des parties signataires de la Convention-cadre de l’Onu sur le changement climatique (CCNUCC), qui doit s’ouvrir dimanche à Katowice, est jugée essentielle pour parvenir à des règles précises d’application de l’Accord de Paris sur le climat, qui doit entrer en vigueur en 2020.

L’objectif affiché par l’Accord de Paris de 2015 est de réduire le recours aux énergies fossiles et les émissions de gaz à effet de serre pour contenir la hausse des températures mondiales “nettement en dessous de 2°C” par rapport aux niveaux préindustriels et de s’efforcer de limiter cette augmentation à 1,5°C.

“On craint une fermeture des mines et des centrales les unes après les autres à cause de cette Convention-cadre”, a déclaré dans le cortège à Sofia Katia Vassileva, une ouvrière de 45 ans.

Les centrales au charbon produisent plus de 40% de l’électricité en Bulgarie.

Les deux principaux syndicats du pays, qui soutenaient la manifestation, accusent la Commission européenne de vouloir aller trop vite et d’imposer à la Bulgarie des mesures trop coûteuses pour lutter contre le réchauffement climatique.

“Il faut trouver une solution car tout cela est injuste pour les pays les plus pauvres”, a déclaré Vladimir Topalov, qui dirige la fédération des mineurs de la centrale syndicale Podkrepa.

Quelque 20.000 personnes travaillent dans le complexe de Maritsa Iztok.

Le gouvernement de Sofia a déjà fait savoir qu’il était hostile à ce que la COP24 adopte des objectifs plus ambitieux de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

“La Bulgarie ne peut pas se permettre de perdre sa compétitivité dans le secteur énergétique et elle défendra les droits des travailleurs de ce secteur”, a assuré sur Facebook le président Roumen Radev.

En Pologne, le gouvernement a annoncé jeudi son intention d’investir l’an prochain dans la construction d’une nouvelle mine de charbon en Silésie. (Tsvetelia Tsolova; Jean-Stéphane Brosse et Guy Kerivel pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below