November 28, 2018 / 11:52 AM / 21 days ago

LEAD 2-Budget-L'Italie cherche un équilibre entre déficit et promesses

(Actualisé avec Conte § 2-3)

ROME, 28 novembre (Reuters) - Le gouvernement italien est prêt à faire des concessions sur son budget 2019 pour le rendre acceptable par Bruxelles sans trahir ses promesses électorales, ont déclaré mercredi chacun de son côté le co-vice-président du Conseil Luigi Di Maio et le ministre de l’Economie Giovanni Tria.

Le président du Conseil, Giuseppe Conte, a pour sa part estimé qu’il existait sans doute “une marge de manoeuvre” pour limiter le déficit budgétaire, actuellement prévu à 2,4% du produit intérieur brut (PIB) en 2019 alors que le précédent gouvernement s’était engagé à le réduire à 0,8%.

“Nous allons faire le maximum pour parvenir à une solution négociée” avec la Commission européenne, a-t-il ajouté face à la presse au Palais Chigi.

“Nous devons discuter avec l’Union européenne pour trouver une solution”, a également souligné Luigi Di Maio alors que l’Italie est sous la menace de l’ouverture d’une procédure disciplinaire pour déficit excessif.

“Mais nous ne pouvons pas trahir nos promesses sinon nous deviendrions comme tous les autres (gouvernements précédents)”, a poursuivi le chef de file Mouvement 5 étoiles pendant un rassemblement politique dans le centre de l’Italie diffusé en direct sur Facebook.

Les principaux ministres du gouvernement italien se sont réunis mercredi après-midi afin de discuter de la menace de procédure disciplinaire brandie par l’UE.

A Bruxelles, le vice-président de la Commission européenne Valdis Dombrovskis a déclaré à la mi-journée que le gouvernement italien devait modifier de manière substantielle son projet de budget s’il entend éviter une telle mesure.

“Nous observons un écart très important. Il est clair qu’il est nécessaire qu’une correction substantielle soit apportée à la trajectoire fiscale”, a-t-il dit.

Selon les projections du gouvernement italien, le déficit budgétaire augmenterait en 2019 de 0,8% tandis que la Commission avance une augmentation de 1,2%.

Giovanni Tria a indiqué de son côté que le gouvernement s’efforçait de “tordre” son budget 2019 pour qu’il permette de soutenir la croissance économique sans détériorer les finances publiques, afin d’apaiser les inquiétudes de l’UE.

“Nous regardons attentivement si nous avons une marge financière pour améliorer l’équilibre entre la nécessité de soutenir la croissance et la nécessité de consolider la soutenabilité des finances publiques”, a déclaré le ministre de l’Economie devant le Sénat. (Angelo Amante et Giuseppe Fonte Tangi Salaün pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below