November 21, 2018 / 5:50 PM / 21 days ago

LEAD 1-L'opérateur SFR signe une reconquête éclair mais en paye le prix

* Meilleure performance commerciale en France au T3 depuis 2005

* SFR dit avoir effacé les pertes de clients de 2015-2018

* Les promotions pèsent sur l’Ebitda d’Altice Europe (-10,4%)

* “Arpu” fixe et mobile en nette baisse sur un an

* Patrick Drahi promet le retour à la croissance en 2019 (Actualisé avec précisions)

PARIS, 21 novembre (Reuters) - Altice Europe a signé au troisième trimestre sa meilleure performance commerciale en France depuis 2005, dopé par la diffusion de la Ligue des Champions et une stratégie tarifaire agressive qui pèsent cependant sur sa rentabilité.

L’opérateur télécoms européens contrôlé par Patrick Drahi a annoncé dans un communiqué diffusé mercredi que sa filiale SFR avait reconquis un million de clients depuis le début de l’année dans un marché français marqué par une bataille de prix d’une intensité sans précédent.

L’opérateur affirme avoir ainsi effacé l’hémorragie de clients qui avait suivi son rachat par l’entrepreneur milliardaire il y a trois ans, selon un calcul qui exclut les clients mobiles prépayés et inclut les abonnés aux offres OTT (offres audiovisuelles accessibles sur internet).

“Depuis le début de 2018, Altice Europe a constamment surpassé son plan de redressement opérationnel”, fait valoir Patrick Drahi dans le communiqué.

“Altice Europe renouera avec la croissance en 2019”, promet l’entrepreneur qui a fait face l’hiver dernier à une fronde des investisseurs, impatients face à la lenteur du redressement des activités d’Altice en France, où le groupe réalise aujourd’hui plus des deux-tiers de ses revenus.

Face à la chute de son cours de Bourse, l’opérateur a appliqué depuis le début de 2018 d’importants rabais sur ses offres, parfois sans limite de durée, ce qui a mis sous pression l’ensemble de ses rivaux.

Il a parallèlement investi massivement dans les contenus et les droits sportifs, décrochant la prestigieuse Ligue des Champions pour un prix multiplié par deux par rapport aux précédentes enchères.

LE MARCHÉ FRANÇAIS SOUFFRE

La stratégie a porté ses fruits commercialement - la chaîne RMC Sport affiche déjà plus de deux millions de clients - mais elle pèse sur les résultats d’Altice Europe, dont l’Ebitda a reculé de 10,4% au troisième trimestre à près de 1,3 milliard d’euros pour un chiffre d’affaires en baisse de 6,1% à 3,44 milliards.

Le revenu moyen par abonné en France (Arpu), une mesure clef dans le secteur, a fortement reculé pour s’établir à 31,7 euros dans le fixe contre 35,9 euros un an plus tôt et à 22,4 euros dans le mobile (contre 25,8 euros).

Altice a toutefois confirmé ses prévisions pour 2018, réaffirmant notamment anticiper pour la France un flux de trésorerie libre dans le bas d’une fourchette comprise entre 1,5 et 1,6 milliard d’euros.

La “remontada” d’Altice fait souffrir ses concurrents au moment où ceux-ci doivent consentir d’importants investissements pour déployer la 4G et la fibre, faisant resurgir les spéculations sur une consolidation du marché français.

A titre de comparaison, Free, qui suscite les craintes du marché depuis le début de l’année, a perdu au troisième trimestre des abonnés mobiles - 90.000 - pour un deuxième trimestre consécutif, ainsi que 14.000 clients dans le fixe.

Le communiqué :

bit.ly/2S4oFTG

La présentation :

bit.ly/2R1qkJs

Gwénaëlle Barzic et Mathieu Rosemain, édité par Benjamin Mallet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below