November 21, 2018 / 3:30 PM / 21 days ago

LEAD 1-La CE valide le budget grec mais réclame des réformes accélérées

(Actualisé avec précisions sur le projet de budget grec, déclaration de la ministre grecque du Travail)

ATHENES, 21 novembre (Reuters) - La Commission européenne a approuvé mercredi le projet de budget de la Grèce pour 2019, le premier depuis la fin du plan d’aide international mais elle a appelé Athènes à accélérer les réformes, en liant cette condition au futur reversement à l’Etat grec de centaines de millions d’euros.

La Commission a précisé avoir adopté son premier rapport sur la Grèce dans le cadre du “cadre de surveillance renforcée” mis en place en août après la fin du programme de soutien.

Elle a salué le respect par Athènes de l’engagement à dégager un excédent primaire (hors service de la dette) de 3,5% du produit intérieur brut (PIB).

Mais elle a jugé “mitigé” l’avancement des réformes dans d’autres domaines et souligné que l’”activation de mesures conditionnelles relatives à la dette (...) dépendra d’une évaluation positive” dans son prochain rapport, attendu au début de l’an prochain.

La Banque centrale européenne (BCE) et les banques centrales nationales de la zone euro ont dégagé environ 4,8 milliards d’euros de profits sur leurs titres grecs, un montant censé être reversé à Athènes d’ici juin 2022 par échéances semestrielles.

Le lien établi entre ces versements et l’avancement des réformes est censé inciter Athènes à poursuivre celles-ci.

La Grèce a bénéficié de trois plan d’aide internationaux successifs entre 2010 et 2015, avec à la clé de profondes réformes économiques et sociales et une longue période d’austérité budgétaire. Elle a renoué avec la croissance économique en 2017 après neuf ans de récession qui ont fait fondre son PIB d’un quart.

Le projet de budget 2019 validé par Bruxelles, que le gouvernement grec a détaillé mercredi, prévoit un excédent primaire de 3,6% du PIB; il exclut la réduction des pensions de retraite initialement prévue.

La ministre du Travail, Effie Achtsioglou, a déclaré à Reuters que le feu vert de la Commission européenne confirmait que la Grèce en avait bel et bien terminé avec les plans d’aide et l’austérité.

“Ce gouvernement est désormais libre de décider des politiques qu’il adopte et qu’il met en oeuvre”, a-t-elle dit. “Le fait que nous choisissions d’annuler cette mesure (...) valide la position du gouvernement jugeant la mesure superflue et confirme une nouvelle fois que le système de retraite est viable à long terme.”

Le gouvernement dirigé par Alexis Tsipras prévoit un allègement de la pression fiscale en 2019, avec entre autres la diminution de la fiscalité sur l’immobilier et de l’impôt sur les sociétés.

Des élections législatives doivent avoir lieu en Grèce en octobre 2019.

Michele Kambas et Lefteris Papadimas; Marc Angrand pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below