November 19, 2018 / 4:02 PM / a month ago

L'ESSENTIEL DE L'ACTUALITE A 16H00 GMT (19/11)

Nissan va évincer Ghosn, accusé de fraude financière

TOKYO - Nissan a annoncé lundi son intention d’évincer Carlos Ghosn de son poste de président du conseil d’administration en l’accusant de fraude financière, une initiative spectaculaire qui alimente les interrogations sur l’avenir de son alliance avec Renault, dont le titre a chuté en Bourse de Paris.

L’Etat français, premier actionnaire de Renault avec 15% du capital, “sera extrêmement vigilant à la stabilité de l’alliance et au groupe”, a promis Emmanuel Macron.

Déclenchée à la suite d’une dénonciation, une enquête interne de plusieurs mois a permis d’établir que Ghosn avait sous-évalué pendant des années ses revenus déclarés aux autorités boursières et avait aussi utilisé des fonds de Nissan à des fins personnelles, a dit le groupe japonais, sans donner de chiffres. Il a été arrêté au Japon.

PORTRAIT: Carlos Ghosn, l’homme fort de Renault, ébranlé dans son fief nippon

—-

Les “Gilets jaunes” continuent, Matignon inflexible

PARIS - Le mouvement des “Gilets jaunes” s’est poursuivi lundi avec quelque 350 actions en France, au troisième jour d’une mobilisation spontanée que le gouvernement cherche à endiguer tout en martelant sa volonté de tenir son cap sur la fiscalité de l’essence et du diesel.

Des manifestants, moins nombreux que lors de la journée-test du 17 novembre mais décidés à faire plier l’exécutif, ont dressé de nouveaux barrages filtrants sur plusieurs axes routiers et sur les voies conduisant à des dépôts pétroliers.

Sur Facebook, plus de 20.000 personnes se sont inscrites sur une page appelant les mécontents à manifester samedi prochain à Paris afin de donner le “coup de grâce” et quelque 153.000 autres internautes se sont dits “intéressés” par l’événement.

La grogne touche aussi les départements d’Outre-Mer, comme La Réunion, en grande partie paralysée. Les commerces y ont pratiquement tous baissé le rideau, le dépôt pétrolier de l’île est bloqué et des scènes de pillage ont eu lieu.

—-

Brexit: May promet au patronat britannique de garder le cap

LONDRES - Theresa May, qui s’apprête à vivre une “semaine intense” de négociations, a réaffirmé lundi qu’elle s’en tiendrait au projet d’accord sur le Brexit conclu entre les négociateurs européens et britanniques mais contesté par une partie des députés conservateurs.

La Première ministre britannique se prépare à ce qui pourrait être la semaine la plus difficile à négocier depuis que le Royaume-Uni a décidé le 23 juin 2016 par référendum de quitter l’Union européenne.

Malgré la fronde des partisans d’un “Brexit dur” et la démission de plusieurs membres de son gouvernement, dont Dominic Raab, le ministre en charge de cette question, Theresa May n’a pas fléchi depuis l’annonce mardi dernier du projet d’accord.

Il manque six lettres pour un vote de défiance contre May

LONDRES - Il manque encore six lettres de députés frondeurs conservateurs pour que soit atteint le seuil de 48 qui permettrait de déclencher un vote de défiance contre Theresa May, en signe de protestation contre l’accord de Brexit trouvé avec l’Union européenne, rapporte le journal The Sun.

Quarante-deux députés tories de la Chambre des Communes ont donné l’assurance qu’ils avaient adressé une telle lettre au président du “comité 1922”, qui représente les parlementaires qui n’exercent pas de fonction gouvernementale.

Ces députés frondeurs sont particulièrement remontés contre la clause de sauvegarde, ou filet de sécurité (backstop) comprise dans le projet d’accord trouvé la semaine dernière sur le Brexit. Cette clause permettrait, en maintenant l’Irlande du Nord dans l’union douanière, d’éviter le rétablissement d’une frontière “dure” entre les deux Irlande.

LE POINT sur les négociations du Brexit:

—-

Yémen: L’Onu salue l’annonce des Houthis

DUBAI - L’émissaire spécial de l’Onu pour le Yémen, Martin Griffiths, a salué ce lundi l’arrêt des attaques de drone et de missile annoncée la veille par les miliciens chiites Houthis et a dit espérer que “toutes les parties continueront d’exercer de la retenue afin de créer un contexte favorable à l’organisation de consultations”.

Dans un communiqué diffusé dimanche soir, le chef du Comité suprême révolutionnaire des Houthis, Mohammed Ali al Houthi, a annoncé que les miliciens chiites stoppaient leurs attaques de drone et leurs tirs de missiles contre l’Arabie saoudite, les Emirats arabes unis et leurs alliés au Yémen. Le mouvement est prêt à un cessez-le-feu d’une plus grande ampleur si la coalition militaire conduite par Ryad “veut la paix”.

Le roi Salman d’Arabie saoudite, qui s’exprimait lundi devant le Conseil de la Choura, à Ryad, a réaffirmé son soutien aux efforts des Nations unies en vue de mettre fin à la guerre au Yémen.

L’Arabie saoudite et les Emirats arabes unis ont pris la tête en mars 2015 d’une coalition militaire engagée contre les Houthis, qui tiennent la capitale yéménite depuis quatre ans et progressaient à l’époque en direction du port d’Aden. En trois ans et demi, la guerre a fait plus de 10.000 morts et acculé le Yémen au bord de la famine.

—-

Le spectre d’élections anticipées s’éloigne en Israël

JERUSALEM - La crise politique s’est atténuée ce lundi en Israël et la perspective d’élections législatives anticipées s’est éloignée, le parti ultranationaliste Foyer juif renonçant à ses exigences.

Le ministre de l’Education Naftali Bennett, président du Foyer juif, a surpris en annonçant que son parti retirait ses demandes politiques et soutiendrait finalement le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Netanyahu s’emploie à éviter l’effondrement de sa coalition de gouvernement, qui n’a plus qu’un seul siège de majorité à la Knesset après la démission d’Avigdor Lieberman.

—-

Buzyn indignée par le raccourci PMA-eugénisme de Wauquiez

PARIS - Le gouvernement a condamné lundi des propos de Laurent Wauquiez, qualifiés de “révoltants” et d’”irresponsables”, présentant l’élargissement de la procréation médicalement assistée (PMA) comme l’élément d’un “engrenage” menant à l’eugénisme tel que l’ont pratiqué les nazis.

Le président des Républicains (LR) a fait ces déclarations dimanche devant des militants de Sens commun, un mouvement conservateur issu de la Manif pour tous qui a rassemblé des centaines de milliers de personnes contre le mariage homosexuel.

“Évidemment, aucun acte médical en France ne peut conduire à l’eugénisme”, lui a répondu la ministre de la Santé, Agnès Buzyn.

—-

Les Françaises massivement victimes de harcèlement de rue

PARIS - En France, 86% des femmes déclarent avoir subi au cours de leur vie au moins une forme d’atteinte ou d’agression sexuelle dans la rue, du regard appuyé au viol, selon une étude de l’Ifop publiée lundi.

Près d’un quart des femmes (24%) disent avoir subi ce genre de situations au cours de l’année écoulée et 62% il y a plus d’un an, selon ce sondage réalisé pour la fondation Jean-Jaurès et la Fondation européenne d’études progressistes.

—-

Enquête ouverte sur le fichage ethnique au PSG

PARIS - Le parquet de Paris a ouvert une enquête sur des soupçons de fichage ethnique visant le PSG, club en tête de la Ligue 1 de football en France, a-t-on appris lundi de source judiciaire.

L’ouverture de cette enquête, notamment pour discrimination fondée sur l’origine, l’ethnie ou la nationalité, fait suite à une plainte de la Ligue des droits de l’Homme.

Selon Mediapart, qui a révélé ces pratiques et s’appuie sur les “Football Leaks”, le PSG aurait demandé jusqu’au printemps 2018 à des recruteurs de renseigner “l’origine” des joueurs observés selon quatre catégories: “Français”, “Maghrébin”, “Antillais”, “Afrique noire”.

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below