November 15, 2018 / 6:56 PM / 25 days ago

LEAD 1-Vivendi présélectionne des banques pour Universal, achète Editis

* C.A. du T3 à €3,38 mds, en hausse de 5,6% à données comparables

* Canal+ “proche” des objectifs 2018 mais Studio Canal en retard

* Présélectionne 15 banques pour ouvrir le capital d’Universal

* Pourrait financer des rachats d’actions “significatifs”

* Signe l’accord de rachat de 100% du capital d’Editis (Actualisé avec conférence téléphonique)

par Gwénaëlle Barzic

PARIS, 15 novembre (Reuters) - Vivendi a annoncé jeudi avoir effectué une première sélection de banques pour l’aider à trouver des partenaires susceptibles d’entrer au capital de sa pépite Universal Music Group et avoir signé un accord pour l’acquisition de l’éditeur Editis, franchissant ainsi de nouvelles étapes dans la recomposition de son périmètre.

Présent dans la musique, les médias, la publicité et les jeux vidéos, Vivendi a annoncé cet été un virage stratégique en désignant l’édition comme nouveau pilier de ses activités tout en souhaitant capitaliser sur l’essor du “streaming”, qui fait flamber la valorisation de sa maison de disques.

Le groupe contrôlé par le milliardaire Vincent Bolloré (Bolloré) est en revanche dans l’impasse en Italie où son allié, Amos Genish, a été limogé de son poste d’administrateur délégué de Telecom Italia (TIM) alors qu’il était en déplacement en Asie.

Vivendi, principal actionnaire de TIM avec 24% du capital, a condamné cette soudaine révocation, nouvel épisode de la bataille entre le français et le fonds activiste américain Elliott, qui l’a mis en minorité au conseil d’administration de l’opérateur italien depuis le printemps dernier.

Interrogé par les analystes, le président du directoire, Arnaud de Puyfontaine, n’a pas souhaité faire de commentaire sur cette situation.

Il a cependant démenti les spéculations sur un désengagement de Vivendi de l’Italie.

“Nous sommes un actionnaire de long terme dans Telecom Italia et nous entendons le rester”, a-t-il assuré.

RACHATS D’ACTIONS SIGNIFICATIFS ENVISAGÉS

Au troisième trimestre, Vivendi a enregistré un chiffre d’affaires en hausse de 5,6% à données comparables, à 3,38 milliards d’euros contre 3,33 milliards attendus en moyenne par le marché.

Le groupe a profité de la croissance à deux chiffres (+13,5%) de la première maison de disques mondiale, Universal Music Group, tandis que le groupe de télévision Canal+ a vu ses revenus stagner (-0,2%).

“Pour l’ensemble de l’année 2018, Groupe Canal+ s’approche des objectifs fixés”, indique Vivendi dans un communiqué, tout en prévenant que sa division de production et de distribution de films Studio Canal pourrait être en retard sur son plan de marche en dépit du succès en salles du “Grand Bain”.

Vivendi, qui a exprimé cet été sa volonté d’ouvrir le capital d’Universal Music Group, a sélectionné à date une quinzaine de banques.

“Après ces discussions, l’objectif est de retenir au final 5 à 7 banques qui seront chargées de trouver les meilleurs partenaires pour UMG”, explique la société qui compte utiliser le produit de la cession pour des rachats d’actions “significatifs” et de potentielles acquisitions.

La société a par ailleurs signé l’accord d’acquisition d’Editis (Nathan, Bordas, Robert Laffont, Presses de la Cité, Julliard, XO, Plon, Perrin, Pocket, Belfond et Le Cherche Midi) auprès de l’espagnol Grupo Planeta pour une valeur d’entreprise de 900 millions d’euros.

Le communiqué :

bit.ly/2Pwhs1N

La présentation :

bit.ly/2Pr4rq6

Gwénaëlle Barzic, édité par Matthieu Protard et Bertrand Boucey

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below