November 15, 2018 / 9:26 AM / a month ago

RPT-LEAD 1-La fourniture d'électricité assurée en France cet hiver

(Répétition titre, avec mention LEAD 1)

par Benjamin Mallet

PARIS, 15 novembre (Reuters) - La sécurité d’approvisionnement en électricité de la France devrait être assurée durant l’hiver 2018-2019 mais la période de mi-janvier à fin février fera l’objet d’une “vigilance” particulière, selon un bilan prévisionnel de RTE publié jeudi.

Le gestionnaire des lignes à haute tension françaises, filiale d’EDF, a également fait savoir dans un communiqué que le système électrique français serait “équilibré mais sans marge” jusqu’en 2020 en raison de la fermeture d’une partie des moyens de production thermiques ces dernières années.

“Après l’hiver 2020, des marges de sécurité devraient réapparaître”, a cependant ajouté RTE.

La France pourrait alors fermer progressivement ses cinq dernières unités de production au charbon - à Cordemais (Loire-Atlantique), au Havre (Seine-Maritime, à Gardanne (Bouches-du-Rhône) et Saint-Avold (Moselle) -, ainsi que la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin).

RTE souligne toutefois que ces fermetures seront conditionnées à une maîtrise de la consommation d’électricité, à un développement accru des énergies renouvelables, à un planning “maîtrisé” de visites de contrôle des centrales nucléaires et de démarrage de l’EPR de Flamanville (Manche), ainsi qu’à la mise en service de trois nouvelles interconnexions (une avec l’Italie et deux avec la Grande-Bretagne en 2020-2021).

La publication du bilan prévisionnel de RTE, qui couvre la période 2018-2023, intervient alors que le gouvernement a prévu de présenter d’ici à la fin de l’automne la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) pour les dix prochaines années, un texte qui devra notamment préciser l’avenir du parc nucléaire d’EDF.

Concernant cet hiver, la société a souligné que la disponibilité des centrales nucléaires françaises serait globalement meilleure que l’an dernier mais que davantage de réacteurs seraient à l’arrêt de mi-janvier à fin février (cinq contre trois), la pointe de consommation étant prévue stable en cas de températures conformes aux moyennes de saison, à 85.000 mégawatts (MW).

Au-delà, un scénario de base d’arrêt de Fessenheim début 2020 et de démarrage de Flamanville dans la foulée, hors période hivernale, “constitue la meilleure des situations étudiées pour la sécurité d’approvisionnement”, estime en outre RTE.

Selon le dernier calendrier fourni par EDF, le chargement du combustible de l’EPR de Flamanville est prévu au quatrième trimestre 2019. Son raccordement au réseau et son fonctionnement à pleine puissance (1.650 mégawatts) doivent ensuite intervenir aux premier et deuxième trimestres 2020 respectivement. (Benjamin Mallet, édité par Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below