November 13, 2018 / 10:57 AM / a month ago

BOURSE-Eurofins recule, Morgan Stanley voit la croissance ralentir

PARIS, 13 novembre (Reuters) - Eurofins Scientific accuse l’un des reculs les plus marqués de l’indice SBF 120 parisien mardi après une recommandation défavorable de Morgan Stanley, qui dit s’attendre à un ralentissement de la croissance organique en 2019, avec à la clé une décote par rapport aux concurrents.

L’action du spécialiste de l’externalisation des tests en laboratoire perd 4,55% à 402,80 euros à 11h55 alors que le SBF 120 gagne 0,13%.

Morgan Stanley a entamé sa couverture du titre avec une recommandation à “sous-pondérer” et un objectif de cours de 360 euros.

Après avoir étudié les 145 dernières acquisitions annoncées par le groupe français, les analystes de la banque notent que les fusions-acquisitions ont pu générer jusqu’à un quart de la croissance organique du groupe, dont le chiffre d’affaires a été multiplié par six entre 2005 et 2017.

Or ils s’attendent à ce que les ressources disponibles pour financer la croissance externe diminuent au cours des prochaines années et à ce que la croissance organique du coeur des activités ralentisse.

“Nous pensons que cela pourrait avoir des implications directes pour les opinions sur la valeur dans un secteur où les performances relatives en matière de croissance organique sont un moteur clé de la valorisation”, ajoutent-ils.

Ils estiment donc que la valorisation du titre pourrait retomber au niveau de celle de ses principaux concurrents.

“En raison de l’endettement de la société, cela impliquerait une décote en terme de PER d’environ 10% par rapport aux concurrents pour l’exercice 2019”, précisent-ils.

Selon les calculs de Morgan Stanley, Eurofins affiche un ratio EV/Ebit (valeur d’entreprise/résultat d’exploitation) de 18,6, contre 17,0 pour SGS et 14,1 pour Bureau Veritas .

Morgan Stanley souligne aussi que l’endettement relativement élevé du groupe constitue un handicap potentiel. “Avec la hausse des taux, nous pensons que des valeurs endettées comme Eurofins pourraient perdre une partie de leur attrait”.

En Bourse, le titre Eurofins affichait à la clôture de lundi un repli de près de 25% par rapport à son pic d’octobre 2017 à 559,85 euros.

Marc Angrand, édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below