November 12, 2018 / 1:10 PM / a month ago

LEAD 2-Des banques italiennes au secours de Banca Carige

(Actualisé avec confirmation)

par Stefano Bernabei

ROME/MILAN, 12 novembre (Reuters) - Banca Carige a confirmé lundi qu’elle allait recevoir jusqu’à 400 millions d’euros de la part d’autres banques italiennes et d’investisseurs privés pour respecter une date butoir fixée par la Commission européenne en matière de renforcement de ses fonds propres et ainsi éviter une nouvelle possible crise du secteur.

La pression sur les banques italiennes s’est intensifiée depuis la formation mi-mai d’un gouvernement de coalition contestant les contraintes budgétaires européennes, ce qui fait grimper les rendements italiens et baisser la valeur de leurs réserves d’obligations souveraines, estimées à 375 milliards d’euros, soit 10% de leurs actifs.

Carige est la dernière grande banque en difficulté en Italie. Affaiblie par des conflits internes réguliers, elle a pris du retard par rapport à ses compatriotes qui se sont délestées plus rapidement de leurs créances douteuses au cours des deux dernières années.

Dans un communiqué, la banque génoise précise que des banques italiennes avaient garanti qu’elles allaient acheter pour 320 millions d’euros de titres obligatoires, une autre tranche de 80 millions étant réservée à des investisseurs privés, dont peut-être des actionnaires existants.

PLAN DÉTAILLÉ D’ICI LA FIN DU MOIS

La banque génoise a nommé en septembre son troisième administrateur délégué en trois ans à la suite d’un conflit entre le précédent patron de la banque et son principal actionnaire, l’homme d’affaires Vittorio Malacalza.

Par deux fois cette année, elle n’est pas parvenue à émettre de dette subordonnée en raison des rendements élevés exigés par les investisseurs.

La BCE a demandé à la banque de lui soumettre d’ici le 30 novembre un plan détaillé des moyens lui permettant de combler d’ici la fin de l’année un manque de fonds propres.

Dans le cadre de ce plan, Carige va procéder à une nouvelle augmentation de capital dans les prochains mois pour rembourser cette émission obligataire. Les banques détentrices de ces titres convertiront la dette en actions en prenant des actions non vendues, en vue de liquider leurs avoirs à terme.

Le processus se déroulera via une section du fonds italien de garantie des dépôts (FITD) baptisée “Voluntary Scheme” (Programme volontaire), à ​​laquelle toutes les grandes banques contribuent à titre volontaire afin de ne pas enfreindre les règles européennes en matière d’aides d’État.

Au-delà des difficultés globales du secteur, Carige est confrontée au marasme du secteur maritime, auquel elle est fortement exposée du fait de son implantation géographique.

La dernière levée de fonds réalisée par Carige remonte à décembre 2017, la troisième depuis 2014. La banque a levé au total 2,2 milliards d’euros de fonds propres au cours des quatre dernières années.

L’action Carige est restée suspendue à la Bourse de Milan ce lundi.

Carige a également fait état d’une perte nette de 168,4 millions d’euros au titre du troisième trimestre, contre une perte de 26,9 millions le trimestre précédent. (Bertrand Boucey, Claude Chendjou et Benoît Van Overstraeten pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below