November 9, 2018 / 3:41 PM / 6 days ago

GRAPHES-Les positions à découvert sur la dette italienne augmentent

LONDRES, 9 novembre (Reuters) - Le récent regain d’intérêt des investisseurs pour les contrats à terme sur les obligations souveraines italiennes pourrait traduire l’accumulation d’importantes positions vendeuses à découvert sur le marché des dérivés dans le contexte des tensions budgétaires entre Rome et Bruxelles.

Aux yeux de certains investisseurs, cette situation pourrait favoriser un rebond marqué au cours des prochains mois en cas de compromis entre le gouvernement italien et la Commission européenne ou de satisfecit des agences de notation.

L’Italie a le plus important encours de dette souveraine de la zone euro et les transactions à terme sur ce marché ont fortement augmenté ces derniers mois, les fonds alternatifs (“hedge funds”) ayant accru leur présence malgré les tensions récurrentes sur le marché obligataire au comptant.

Le volume quotidien de transactions depuis le début de l’année sur les contrats à terme sur les BTP à court terme a bondi de 40% pour atteindre près de 70.000 contrats par rapport à 2017 selon le marché à terme Eurex. Les volumes sur les titres à plus long terme ont eux aussi nettement augmenté.

Les positions ouvertes (“open interest”) sont elles aussi en hausse, signe que les spéculateurs n’hésitent pas à se positionner à la vente à découvert, selon des professionnels.

Les positions ouvertes sur les contrats à terme sur les BTP à court terme ont ainsi inscrit un record à 280.000 contrats le 25 octobre et leur moyenne se maintient autour de 275.000 depuis deux semaines.

“Il est clair aujourd’hui qu’il y a un certain nombre d’investisseurs, parmi lesquels de grands hedge funds, qui prennent des positions à découvert importantes sur la dette italienne, par le biais des contrats à terme sur les BTP courts et longs”, dit Mark Dowding, directeur des marchés développés cher BlueBay Asset Management.

Si les “futures” sont donc en vogue, les volumes de transactions sur les swaps de défaut de crédit (credit default swaps, CDS) ont baissé, conséquence de l’encadrement plus strict de ce marché depuis la crise de la dette dans la zone euro.

La valeur globale des CDS sur l’Italie, à 12 milliards de dollars (10,6 milliards d’euros) au cours de la semaine au 6 novembre, accuse ainsi une baisse de plus d’un quart par rapport à son niveau de début 2017, selon les données de Depository Trust & Clearing Corporation.

“Dans un monde où les investisseurs ne peuvent pas prendre des positions à découvert ‘à nu’ en achetant des CDS souverains, les contrats à terme italiens sont l’instrument qui s’impose si vous voulez prendre une position vendeuse” explique Mark Dowding.

Abhinav Ramnarayan et Saikat Chatterjee; Marc Angrand pour le service français, édité par Marc Joanny

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below