November 9, 2018 / 8:41 AM / 9 days ago

CHRONOLOGIE-Chine-Mesures récentes de stabilisation du yuan

SHANGHAI, 9 novembre (Reuters) - Le yuan est en passe de subir face au dollar sa perte hebdomadaire la plus lourde depuis la mi-juillet, mettant en lumière les politiques monétaires divergentes suivies par la Réserve fédérale (Fed) et la Banque populaire de Chine (BPC).

Le dollar s’est raffermi après que la Fed eut laissé les taux inchangés jeudi et évoqué une croissance économique qui reste soutenue par la bonne santé du marché du travail et la vigueur de consommation des ménages, laissant ainsi le champ libre à une hausse de taux le mois prochain.

A l’inverse, la Chine devrait prendre dans les mois qui viennent de nouvelles mesures d’assouplissement monétaire et de stimulation de la croissance pour parer au ralentissement économique.

Sur le marché “onshore”, le yuan au comptant (spot) a fini dans la nuit de jeudi à vendredi à son niveau de la mi-journée. Il aura cédé 0,9% face au dollar cette semaine, portant sa perte depuis le début de l’année à 6,3%.

Avant l’ouverture du marché, la BPC avait fixé le taux-pivot du yuan à un nouveau plus bas d’une semaine de 6,9329 par dollar, 0,23% plus bas que le précédent fixing (6,9163).

Le seuil psychologique de 7 pour un dollar n’est plus très loin; il n’a plus été visité depuis la crise financière de 2008 et le marché se demande si la BPC va le défendre bec et ongles ou si elle va laisser filer le yuan et dans ce cas jusqu’où.

Voici une chronologie des différentes mesures prises ou annoncées par la Banque de Chine pour stabiliser la monnaie nationale:

* 7 novembre - La BPC place ses premiers bons libellés en yuan à Hong Kong et lève 20 milliards de yuans (2,54 milliards d’euros), se donnant ainsi un nouvel instrument de gestion de la monnaie sur les marchés offshore où elle est sous pression. L’annonce du placement avait été faite le 31 octobre.

* 26 octobre - Pan Gongsheng, l’un des vice-gouverneurs de la BPC, prévient les spéculateurs qui jouent le yuan à découvert que la Chine pourra assurer la stabilité de sa monnaie grâce à ses fondamentaux économiques sains et à ses amples réserves de change.

* 9 octobre - A Hong Kong, le coût d’emprunt du yuan à 24 heures bondit de 3,26 points à 5%, au plus haut depuis la fin mai, car, affirment les traders, il semble que les banques publiques chinoises drainent la liquidité pour faire pression sur ceux qui sont à découvert sur le yuan.

* 19 septembre - Le Premier ministre Li Keqiang déclare, lors du Forum économique mondial qui se tient à Tianjin, que la Chine ne manque pas d’instruments monétaires et financiers pour faire face aux défis et aux difficultés et assurer la continuité de sa politique macro-économique.

* Début septembre - Les grandes banques chinoises ont été actives sur le marché à terme du yuan onshore début septembre, observent les cambistes, poursuivant des opérations de drainage de la liquidité avant la conclusion, aux Etats-Unis, de la période réservée aux réactions publiques au projet de droits de douane élaboré par la Maison Blanche.

* 24 août - La BPC fait savoir qu’elle a modifié sa méthode de fixation du taux-pivot quotidien du yuan en réintroduisant un “facteur contra-cyclique” afin de préserver la stabilité du marché des changes dans un contexte de renforcement d’un dollar porté par les tensions commerciales sino-américaines.

* 16 août - La Chine interdit aux banques commerciales d’employer certains comptes interbancaires pour déposer ou emprunter du yuan offshore par le biais des mécanismes de zones franches, déclarent des sources à Reuters, colmatant ainsi une brèche par laquelle pouvaient s’écouler les flux de capitaux.

* 6 août - La BPC aurait prié instamment des banques d’empêcher les “comportements moutonniers” ainsi que certaines opérations opportunistes sur le marché des changes, rapporte Bloomberg, citant des sources anonymes.

* 3 août - La BPC fixe un coefficient de réserves obligatoires (RO) de 20% pour les établissements financiers qui effectuent au bénéfice de leur clientèle des opérations de règlement liées à des ventes forward de dollars, ce qui revient de facto à renchérir les opérations à découvert sur le yuan. Ce coefficient était auparavant nul.

* 19 juillet - Wang Chunying, porte-parole de l’Administration publique des changes (Safe), dit à la presse que cette dernière va renforcer sa “gestion macro-prudentielle” et “la supervision des marchés au plus près”, employant des mesures “contra-cycliques” pour traiter l’instabilité.

* 3 juillet - Yi Gang, le gouverneur de la BPC, dit suivre de près les fluctuations du marché des changes, voulant garder le yuan à un niveau stable et raisonnable.

* Mi-juin - Les grandes banques publiques chinoises auraient échangé du yuan contre des dollars dans des contrats forward depuis la mi-juin, notent des cambistes. Ces opérations augmentent fortement la valeur anticipée du yuan contre le dollar à l’horizon d’un an.

Winni Zhou, Andrew Galbraith, John Ruwitch, Kevin Yao Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below