November 7, 2018 / 3:48 PM / in 9 days

La BCE choisit Andrea Enria pour la présidence du MSU

FRANCFORT, 7 novembre (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) a annoncé mercredi avoir choisi l’Italien Andrea Enria pour succéder à la Française Danièle Nouy à la tête du Mécanisme de surveillance unique (MSU), l’organe de supervision des banques de la zone euro.

Andrea Enria, qui préside l’Autorité bancaire européenne (ABE) depuis 2011, l’a emporté sur l’Irlandaise Sharon Donnery, vice-gouverneur de la banque centrale irlandaise.

“S’il est approuvé par le Parlement et confirmé par le Conseil européen, M. Enria succèdera à Danièle Nouy à la présidence du directoire (du MSU) le 1er janvier 2019”, a précisé la BCE dans un communiqué.

Le MSU supervise les 118 plus grands établissements bancaires de la zone euro, un secteur qui pèse 21.000 milliards d’euros et se trouve confronté à de multiples défis, que ce soient les cicatrices de la dernière récession, la concurrence des fintechs ou encore les offensives des hackers.

Andrea Enria a joué un rôle capital dans la constitution du nouveau cadre réglementaire financier de l’Union européenne à la suite de la crise financière.

Ayant occupé des fonctions de surveillance à la Banque d’Italie et à la BCE, il passe pour être politiquement neutre et n’est pas toujours bien vu en Italie en raison d’une position jugée trop rigide sur les créances bancaires douteuses et sur le crédit aux petites et moyennes entreprises.

Des sources avaient précédemment dit à Reuters qu’Enria avait l’appui de la Banque d’Italie et d’autres pays du sud de l’Europe.

Son adversaire, considérée comme encore plus rigoriste que lui, a été l’un des principaux artisans de la mobilisation de la BCE en faveur de l’assainissement des bilans bancaires plombés par les créances douteuses, notamment en Grèce, à Chypre, au Portugal et en Italie.

Les deux candidats en lice avaient été approuvés par la commission des Affaires économiques et monétaire du Parlement européen à l’issue d’auditions informelles.

En revanche, le représentant de la Ligue, parti d’extrême-droite italien, siégeant au sein de cette commission n’avait pas appuyé la candidature d’Andrea Enria.

Francesco Canepa et Balasz Koranyi; Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below