November 5, 2018 / 1:14 PM / in 13 days

Turquie-L'inflation à 25%, un nouveau pic de 15 ans

ISTANBUL, 5 novembre (Reuters) - L’inflation turque a encore grimpé en octobre pour atteindre 25,2% sur un an, son plus haut niveau depuis 15 ans, une accélération qui traduit l’impact persistant de la chute de la livre sur l’économie, montrent les statistiques officielles publiées lundi.

La hausse des prix était de 24,5% en rythme annuel au mois de septembre.

D’un mois sur l’autre, les prix à la consommation ont bondi de 2,67%, a annoncé l’Institut turc de statistique, un chiffre supérieur à celui de 2,0% anticipé en moyenne par les économistes interrogés par Reuters.

La chute de la livre turque, qui a largement contribué à alimenter l’inflation, a conduit le gouvernement turc à revoir en baisse ses prévisions de croissance et les économistes anticipent désormais une contraction du produit intérieur brut (PIB) pour le trimestre en cours et le suivant, ce qui devrait dissuader la banque centrale de relever ses taux d’intérêt malgré l’envolée des prix.

La livre cédait du terrain face au dollar après la publication des chiffres de l’inflation, à 5,44 pour un dollar vers 13h00 GMT, contre 5,43 avant les statistiques d’inflation.

Si elle a rebondi ces dernières semaines, la monnaie turque accuse encore une chute d’environ 30% depuis le début de l’année en raison des inquiétudes croissantes liées à l’inflation et à l’influence du président Recep Tayyip Erdogan sur la politique monétaire mais aussi à cause des tensions diplomatiques entre Ankara et Washington.

Le ministre des Finances, Berat Albayrak, qui est aussi le gendre du président Erdogan, a déclaré s’attendre à un ralentissement de la hausse des prix.

“Nous nous attendons à une évolution beaucoup plus favorable en novembre et en décembre”, a-t-il déclaré à la chaîne de télévision privée A Haber.

Le gouvernement a appelé le mois dernier toutes les entreprises turques à réduire leurs prix de 10% jusqu’à la fin de l’année pour lutter contre l’inflation. La semaine dernière, il annoncé une réduction temporaire des taxes sur plusieurs catégories de produits dont l’automobile, l’électroménager et les meubles.

La banque centrale, elle, a porté son principal taux d’intérêt à 24% en septembre. Mais avec la poursuite de la hausse des prix, les taux d’intérêt réels (corrigés de l’inflation) sont désormais négatifs.

Ali Kucukgocmen et Ezgi Erkoyun, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below