November 1, 2018 / 8:18 PM / 16 days ago

LEAD 1-Brésil-Le juge anticorruption Moro ministre de la Justice

(Actualisé avec détails, citations, contexte)

RIO DE JANEIRO, 1er novembre (Reuters) - Le président-élu brésilien d’extrême droite Jair Bolsonaro s’est mis d’accord jeudi avec le juge anticorruption Sergio Moro pour que ce dernier devienne son prochain ministre de la Justice.

Le juge Moro, 46 ans, a conduit l’enquête qui a abouti en avril dernier à la condamnation de l’ancien président Luiz Inacio Lula da Silva à 12 ans de prison pour corruption.

“Le juge Sergio Moro a accepté notre proposition pour le ministère de la Justice et de la Sécurité publique”, a annoncé Bolsonaro dans un message sur Twitter.

“Ses actions de lutte contre la corruption et contre le crime organisé, ainsi que son respect du droit et de la constitution, doivent nous servir de guide”, a ajouté le président-élu.

En annonçant sa décision de faire partie du prochain gouvernement, il a précisé que ses priorités seraient la lutte contre la corruption et contre le crime organisé.

En devenant ministre, il confiera à un autre magistrat la direction de l’enquête “Lava Jato” (“Nettoyage rapide”), centrée sur des entreprises du BTP qui ont arrosé de pots-de-vin des responsables politiques et d’anciens cadres d’entreprises nationales en échange de contrats avec la compagnie pétrolière nationale Petroleo Brasileiro (Petrobras) et avec d’autres sociétés.

En juillet, Sergio Moro a refusé la remise en liberté de l’ex-président Lula.

Elu dimanche à la présidence brésilienne avec 55% des voix, Jair Bolsonaro prendra ses fonctions le 1er janvier 2019.

En acceptant de travailler avec Bolsonaro, Moro semble avoir mis de côté ses objectifs politiques liés à l’enquête visant le PT afin de saisir l’opportunité de modifier la justice brésilienne selon son souhait.

En tant que ministre de la Justice, Moro devra avoir la haute main sur la police fédérale et la sécurité publique, deux secteurs essentiels car ils sont au coeur des promesses de campagne de Bolsonaro qui a dit vouloir en finir avec la corruption et le crime organisé.

Dans une interview à la télévision, Bolsonaro a dit que Moro aurait toute latitude pour constituer son équipe ministérielle, ajoutant qu’il bénéficierait de bons conseillers pour prendre les bonnes décisions.

En 2016, Moro avait affirmé qu’il ne souhaitait pas s’engager en politique et qu’il voulait se consacrer à la lutte contre la corruption. Mais il semble que l’élection de Bolsonaro l’ai fait changé d’avis.

Rodrigo Viga Gaier; Nicolas Delame et Guy Kerivel pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below