October 26, 2018 / 12:07 PM / 22 days ago

RPT-BoJ-Statu quo attendu malgré la montée des incertitudes

(Répétition mastic §1)

par Leika Kihara

TOKYO, 26 octobre (Reuters) - La Banque du Japon (BoJ) devrait laisser sa politique monétaire inchangée la semaine prochaine et conserver son opinion optimiste sur les perspectives économiques du pays, malgré les tensions commerciales, les inquiétudes sur la croissance mondiale et la volatilité des marchés, qui l’éloignent encore un peu plus de son insaisissable objectif d’inflation.

Un cocktail d’éléments toxiques pour les marchés, qui vont de la montée en puissance des tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis aux répercussions de la hausse des taux américains sur les pays émergents, alimente les craintes d’un ralentissement de la croissance mondiale et ébranle les marchés.

Ce contexte, auquel il faut ajouter les inquiétudes sur les résultats des entreprises américaines, met à l’épreuve le scénario de la BoJ selon lequel une demande mondiale vigoureuse soutiendra l’économie japonaise, très tournée vers l’extérieur.

La plus grande crainte des responsables de la politique monétaire japonaise est de voir la montée du protectionnisme et la volatilité des marchés porter atteinte à la confiance et décourager les chefs d’entreprises d’augmenter les salaires, ce qui repousserait encore l’objectif d’inflation.

Mais ils sont nombreux à penser que ces risques ne sont pas suffisamment aigus pour modifier leur scénario de base.

“Les risques s’accumulent. Mais la croissance mondiale et les dépenses d’investissement dans le pays restent soutenus” et peu d’entreprises japonaises se plaignent de subir un impact direct des tensions commerciales, dit l’une des sources.

A l’issue d’une réunion de deux jours de la BoJ, qui prendra fin mercredi, la plupart des investisseurs s’attendent à ce que la banque confirme son engagement d’orienter les taux à court terme vers le niveau de -0,1% et ceux à long terme vers zéro.

Elle devrait aussi confirmer ses prévisions de croissance et d’inflation à l’occasion de son rapport trimestriel.

Selon ses dernières projections publiées en juillet, la BoJ s’attend à une inflation de base de 1,1% sur l’exercice fiscal à fin mars 2019, puis de 1,5% l’exercice suivant.

Après des années d’achats massifs d’actifs qui n’ont pas permis de sortir le pays de sa spirale déflationniste, le BoJ a revu sa politique en 2016 pour adopter une stratégie de plus long terme visant à atteindre son objectif d’inflation: la politique de contrôle de la courbe des rendements. (Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below