October 25, 2018 / 9:29 AM / 25 days ago

BOURSE-Plastic Omnium chute, le ralentissement mondial inquiète

PARIS, 25 octobre (Reuters) - Plastic Omnium signe l’une des plus fortes baisses du Stoxx 600 et du SBF 120 jeudi matin, le ralentissement de la production automobile mondiale ayant incité l’équipementier automobile à la prudence pour la fin de l’année.

Vers 09h15 GMT, l’action du spécialiste des extérieurs automobiles chute de 6,94% à 23,08 euros, à un plus bas de trois ans.

Le titre évolue contre la tendance du secteur automobile en Europe qui s’offre un rebond de 2,22%, après plusieurs séances de repli en raison des tensions commerciales et des inquiétudes quant à la croissance mondiale.

“Plastic Omnium a revu en baisse ses perspectives pour 2018 et la conférence téléphonique a confirmé que la visibilité restait limitée sur le secteur, y compris pour des acteurs de qualité comme lui”, commente un analyste parisien du secteur.

Plastic Omnium a publié un chiffre d’affaires en hausse de 15,7% à 2,04 milliards d’euros au troisième trimestre, soit une baisse de 2,1% à périmètre et changes constants.

Mais la croissance annuelle de la production mondiale n’étant plus estimée qu’en hausse de 0,7%, contre 2,2% en juillet, le groupe s’est montré plus prudent sur plusieurs de ses objectifs annuels.

Il vise ainsi une croissance du chiffre d’affaires d’au moins 5% à environ 8,9 milliards d’euros proforma, alors qu’il tablait jusqu’ici sur neuf milliards environ, et un résultat opérationnel comparable à celui de 2017, alors qu’il l’attendait jusqu’à présent en hausse.

“En dépit du ralentissement du marché, nous serons en mesure de maintenir notre performance”, a souligné Jean-Michel Szczerba, co-directeur général de Plastic Omnium, lors d’une téléconférence avec les analystes.

Ceux de Midcap Partners ont abaissé de 3% en moyenne leur prévision de résultat opérationnel courant pour 2018-2020.

“Notre sentiment de prudence à l’égard de la dynamique du secteur est donc confirmé dans un contexte où les perspectives des grandes géographies sont bousculées: WLTP (nouvelles normes d’homologation) en Europe, ralentissement de la Chine, haut de cycle aux Etats-Unis”, dit l’intermédiaire qui abaisse son objectif de cours à 24 euros (contre 29) et reste à “neutre”.

Le groupe a confirmé par ailleurs viser pour 2018 un “free cash-flow” à trois chiffres et a déclaré que son résultat net devrait être en forte hausse suite aux effets de périmètre, et non plus seulement en hausse comme annoncé jusqu’ici.

Au troisième trimestre, le chiffre d’affaires du groupe en Europe a reculé de 3,2%, la production européenne ayant été affectée par les difficultés des constructeurs dans l’application des normes WLTP, notamment en Allemagne, premier contributeur au chiffre d’affaires du groupe.

“Je pense que nous allons vivre des temps difficiles durant les 18 mois à venir, mais nous sommes bien armés pour y faire face”, a ajouté Laurent Burelle, PDG de Plastic Omnium, citant la structure financière solide et le portefeuille de produits du groupe, et précisant que le ralentissement actuel est sans commune mesure avec les crises de 1997 et 2008. (Laetita Volga et Gilles Guillaume, édité par Juliette Rouillon)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below