October 24, 2018 / 9:06 AM / 22 days ago

Khashoggi-Discours de "MBS" très attendu au "Davos du désert"

RYAD, 24 octobre (Reuters) - L’héritier du trône saoudien devrait prendre la parole mercredi au “Davos du désert”, dont la deuxième édition a été largement éclipsée par le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi, début octobre, au consulat saoudien d’Istanbul.

Parlant d’un acte prémédité, le président turc a réclamé mardi une enquête approfondie. “De celui qui a donné l’ordre jusqu’à celui qui l’a exécuté, tous doivent rendre des comptes”, a exigé Recep Tayyip Erdogan.

Donald Trump a quant à lui jugé mardi qu’il s’agissait de l’une des “dissimulations” les plus graves de l’histoire et son administration a promis de sanctionner les responsables.

Après l’avoir farouchement nié, Ryad a reconnu ce week-end que Jamal Khashoggi avait bien été tué au cours d’une “rixe”, sans toutefois donner d’indication sur le lieu où se trouve son corps.

L’affaire a tourné au scandale diplomatique et de nombreux dirigeants occidentaux ont préféré boycotter la Future Investment Initiative (FII), qui s’est ouverte ce mardi à Ryad et s’achèvera jeudi, ce qui n’a pas empêché l’Arabie saoudite, premier exportateur mondial de pétrole de conclure dès le premier jour des contrats d’une valeur de 50 milliards de dollars.

Lors d’une brève apparition mardi, le prince héritier Mohamed ben Salman, qui exerce de facto le pouvoir, a jugé l’événement “formidable”, mais n’a pas pris la parole en public. “Plus il y a de monde, plus il y a d’argent d’argent”, a-t-il ajouté.

Son père, le roi Salman, avait auparavant reçu en sa présence plusieurs membres de la famille de Jamal Khashoggi, dont son fils Salah, auquel “MBS” a même serré la main, comme le montre une photo diffusée par l’agence de presse officielle SPA.

Le prince héritier doit s’exprimer mercredi devant un groupe de travail. Il a promis récemment à l’agence Bloomberg d’annoncer un “accord incroyable” à l’occasion de la FII.

L’affaire Khashoggi n’a pas empêché certains banquiers internationaux de faire le déplacement. Mohamed al Djadaan, ministre saoudien des Finances, a ainsi rencontré le responsable de la branche banques et marchés de HSBC et le vice-président de MUFG 8306.T>, la première banque japonaise.

La Russie a envoyé une importante délégation dirigée par Cyril Dmitriev, responsable du Fonds des investissements directs. L’assassinat de Jamal Khashoggi doit faire l’objet d’une enquête, mais les réformes économiques et sociales entreprises par les autorités saoudiennes ne peuvent être ignorées, a-t-il estimé. (Stephen Kalin et Katie Paul; Jean-Philippe Lefief pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below