October 22, 2018 / 4:48 PM / a month ago

LEAD 1-Brésil: Bolsonaro crédité de 57% des intentions de vote

(Actualisé avec conférence de presse de Haddad)

SAO PAULO, 22 octobre (Reuters) - Jair Bolsonaro, candidat de l’extrême droite brésilienne, est crédité de 57% des intentions de vote en vue du second tour de l’élection présidentielle de dimanche prochain, selon un sondage CNT/MDA publié lundi.

A l’orée de cette ultime semaine de campagne, son rival, Fernando Haddad, candidat du Parti des travailleurs (PT), qui obtiendrait 43% des suffrages, l’a accusé d’être une menace pour la démocratie.

Les résultats du sondage CNT/MDA sont sensiblement les mêmes que ceux de l’enquête d’opinion Datafolha qui a donné la semaine dernière Bolsonaro en tête des intentions de vote avec un rapport de 59% contre 41%.

Dans la dernière ligne droite de la campagne, Fernando Haddad a affirmé lundi que la jeune démocratie brésilienne serait en danger si Jair Bolsonaro venait à être élu.

Le candidat du PT s’est appuyé sur une vidéo diffusée dimanche dans laquelle le fils de l’ancien capitaine de l’armée de terre estime que la Cour suprême devrait être démantelée si elle prend quelque initiative que ce soit pour priver son père d’une victoire dans les urnes.

La vidéo en question date du mois de juillet, lors d’une intervention d’Eduardo Bolsonaro dans une salle de classe. Il explique qu’”il ne sera même pas nécessaire d’avoir une Jeep, envoyer un soldat et un caporal suffira pour fermer la Cour suprême”.

Jair Bolsonaro a de son côté promis de balayer le Parti des travailleurs de la carte politique du Brésil.

“S’il a le courage de menacer la démocratie avant l’élection, que pensez-vous qu’il fera s’il gagne ?”, a lancé Haddad lors d’une conférence de presse à Sao Paulo.

Haddad estime que des radicaux issus des rangs de l’armée brésilienne pourraient constituer une menace pour les institutions démocratiques si Bolsonaro est élu.

“Soit nous écartons cette tradition autoritariste qui a toujours existé au Brésil, soit nous serons en danger, y compris physique”, a-t-il poursuivi, se disant alarmé du fait que “l’opposition politique, les juges et les journalistes soient menacés avant même que l’élection ne soit tranchée”.

Au premier tour, le 7 octobre dernier, le candidat du Parti social-libéral est arrivé largement en tête, avec 46% des voix contre 29% pour Haddad, qui a repris au pied levé le flambeau de l’ex-président Lula, incarcéré pour corruption et interdit de candidature. (Tais Haupt avec Anthony Boadle à Brasilia Henri-Pierre André pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below