October 21, 2018 / 1:26 PM / a month ago

MEDIA-Les constructeurs auto discutent d'une surprime à leurs frais

PARIS, 21 octobre (Reuters) - Les industriels français de l'automobile discutent entre eux pour mettre en place à leurs frais dans l'Hexagone une prime à la conversion d'anciens véhicules, rapporte dimanche le journal Les Echos bit.ly/2q5HHwV dans son édition en ligne.

Selon les informations du quotidien, l’industrie auto est prête à proposer une sorte de “surprime” à la casse financée par ses soins, dont les contours précis restent toutefois en discussion.

“Aucune décision n’est prise, mais nous sommes en train de définir entre nous les modalités du dispositif. L’idée, c’est d’accélérer le renouvellement du parc avec des offres de reprise ciblées. Ce serait une mesure efficace”, a expliqué un constructeur français aux Echos, qui ne précise pas lequel.

NOTE: Ces informations n’ont pas été vérifiées par Reuters, qui ne garantit pas leur exactitude.

Au Mondial de l’auto, début octobre, Emmanuel Macron s’est montré prêt à défendre une position moins dure sur les objectifs européens d’émissions de CO2 des automobiles en 2030 si les constructeurs participent financièrement à la rénovation du parc français.

Bureau de Paris, Gilles Guillaume pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below