October 19, 2018 / 4:53 PM / a month ago

Brexit-La BoE se prépare au pire même s'il est improbable-Carney

NEW YORK, 19 octobre (Reuters) - La Banque d’Angleterre (BoE) prépare le système financier britannique aux conséquences d’un Brexit “dur”, quelque improbable qu’il puisse être, a déclaré vendredi son gouverneur, Mark Carney.

A moins de cinq mois de la date annoncée de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, les autres pays membres sont à 90% d’accord avec les Britanniques sur un accord de sortie, mais les discussions achoppent sur la question de la frontière irlandaise, a déclaré vendredi Michel Barnier, négociateur en chef de l’Union européenne.

“Pour ce qui concerne le Brexit, la Banque d’Angleterre ne se focalise pas sur l’issue la plus probable mais plutôt sur les conséquences possibles d’une sortie désordonnée et abrupte de l’Union européenne (UE), quelque improbable qu’elle soit”, a dit Mark Carney à l’Economic Club de New York.

“En d’autres termes, nous n’espérons pas le meilleur, nous nous préparons au pire de bien des façons”, a-t-il ajouté.

Le gouverneur de la banque centrale britannique a également répété que les autorités de régulation de l’UE n’avaient enregistré que des “progrès limités” en matière de gestion du risque lié à la continuité des contrats financiers après le Brexit, alors qu’en Grande-Bretagne, les progrès ont été selon lui “considérables”.

Jonathan Spicer; Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below