October 18, 2018 / 8:40 AM / in a month

Le bénéfice d'Ericsson gonfle, le titre grimpe

* Bénéfice d’exploitation de 3,2 mds de couronnes au T3

* Confiant pour ses objectifs 2020

* Le titre parmi les plus fortes hausses du Stoxx 600

par Helena Soderpalm et Olof Swahnberg

STOCKHOLM, 18 octobre (Reuters) - L’équipementier télécoms suédois Ericsson a publié jeudi un bénéfice d’exploitation nettement supérieur aux attentes au troisième trimestre, porté par la hausse des ventes de matériel pour la nouvelle génération de téléphonie mobile, la 5G, en Amérique du Nord, ce qui le rend optimiste sur la réalisation de ses objectifs 2020.

Le titre prenait 4,26% à 81,32 couronnes vers 08h30 GMT en Bourse de Stockholm, signant l’une des plus fortes hausses de l’indice des valeurs européennes Stoxx 600 (+0,31%).

Le groupe, qui affiche des résultats jugés encourageants pour un troisième trimestre d’affilée, a publié des ventes trimestrielles nettes en hausse de 9% à 53,8 milliards de couronnes suédoises (5,2 milliards d’euros) grâce à la solide croissance de son activité réseaux.

Les ventes d’équipements pour la 5G en Amérique du Nord et pour la modernisation de la 4G en Europe et en Amérique latine ont largement contribué à ce résultat.

Le directeur financier, Carl Mellander, a toutefois déclaré à Reuters qu’en raison de la vigueur des ventes au troisième trimestre dans les réseaux, la croissance du chiffre d’affaires sur la période octobre-décembre serait “inférieure de quelques points de pourcentage” à la fourchette habituelle de 17% à 18% par rapport au troisième trimestre.

Ericsson a répondu au ralentissement général du secteur, à la concurrence féroce d’équipementiers tels que Nokia et le chinois Huawei et au creusement de ses pertes en élaborant une nouvelle stratégie axée davantage sur la rentabilité que sur la croissance. Il a également remanié son équipe dirigeante et réduit drastiquement ses coûts.

MARGE D’EXPLOITATION DE 6% AU T3

L’équipementier s’est engagé à dégager une marge brute de 37% à 39% d’ici 2020. Il a quasiment atteint cet objectif au troisième trimestre, avec une marge brute, hors frais de restructuration, de 36,9%, supérieure à la prévision moyenne de 36,2% des analystes. La marge brute s’élevait à 36,7% au deuxième trimestre et à 35,9% au premier trimestre.

La marge d’exploitation au troisième trimestre s’est élevée à 6% alors qu’elle était négative (-7,4%) un an plus tôt. “Nous sommes confiants dans notre capacité à atteindre notre objectif à long terme d’au moins 12% de marge opérationnelle après 2020”, a déclaré le directeur général, Borje Ekholm, dans un communiqué.

Le bénéfice d’exploitation s’est établi à 3,2 milliards de couronnes suédoises, contre une perte de 3,7 milliards un an plus tôt. Les analystes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un bénéfice de 800 millions de couronnes.

L’action a progressé de plus de 50% cette année, dopée par les espoirs de voir l’équipementier atteindre ses objectifs à l’horizon 2020 après trois années de baisse marquée du chiffre d’affaires. (Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below