October 17, 2018 / 2:48 PM / a month ago

FINANCE-Les fintechs gagnent du terrain sans menacer les banques-étude

NEW YOK, 17 octobre (Reuters) - Les sociétés financières innovantes (fintechs) et d’autres nouveaux venus gagnent du terrain dans l’industrie bancaire américaine mais sans avoir capté jusqu’ici une part de marché menaçante pour les profits des banques traditionnelles, montre une étude publiée mercredi par le groupe de conseil Accenture.

A peu près 19% des établissements financiers aux Etats-Unis sont arrivés récemment sur le marché et sont des banques concurrentes, des sociétés de paiement non bancaires et des grandes entreprises de technologie, selon l’étude.

Mais ils ne représentent que 3,5% des 1.040 milliards de dollars (901,4 milliards d’euros) qu’atteignent au total les revenus générés par les banques et les services de paiement.

Au Royaume-Uni, la percée a été plus forte. Les entrants ont capté 14% des 206 milliards d’euros de revenus du secteur, en majorité au profit des sociétés de paiement non bancaires.

Accenture a évalué plus de 20.000 établissements bancaires et de paiement sur sept marchés répartis dans le monde pour déterminer l’ampleur des changements entraînés dans le secteur par la vague des technologies numériques.

Depuis la crise financière, un nombre croissant de sociétés financières ont cherché à se positionner comme une alternative moins chère et plus conviviale aux banques grâce à un meilleur usage des nouvelles technologies.

Le nombre des établissements bancaires et de paiement a baissé de près de 20% entre 2005 et 2017. Mais un établissement actuellement existant sur six est ce qu’Accenture considère comme un entrant, c’est-à-dire une société arrivée sur le marché depuis 2005.

L’impact a varié selon les régions.

Aux Etats-Unis, en raison des réglementations plus strictes et de la domination plus forte des grandes banques, il a été plus difficile aux entrants de se faire une place au soleil dans les segments d’activité autres que les paiements, a résumé Alan McIntyre, directeur du pôle bancaire mondial chez Accenture, lors d’une interview.

“Le marché bancaire est toujours très robuste aux Etats-Unis”, a-t-il commenté.

Plus de la moitié des nouveaux comptes courants aux Etats-Unis ont été ouverts dans trois grandes banques, dont les moyens financiers sont sans commune mesure avec ceux des banques régionales pour investir dans les solutions numériques, a-t-il expliqué.

Au Royaume-Uni, la situation a été différente, en partie en raison de la volonté des autorités réglementaires de renforcer la concurrence dans le secteur financier et d’atténuer la domination des grandes banques.

Les nouveaux entrants représentent 63% des acteurs de la finance au Royaume-Uni, selon l’étude. Ils captent plus d’un tiers des nouveaux revenus, ce qui illustre la menace concurrentielle qu’ils pourraient constituer.

En Europe, Royaume-Uni inclus, 20% des établissements bancaires et des entreprises de paiement sont des nouveaux entrants et ont capté près de 7% des revenus bancaires totaux, montre l’étude.

Voir aussi :

FINANCE-La France accélère dans les fintechs encore peu rentables-étude

Dominique Rodriguez pour le service français, édité par Matthieu Protard

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below