October 16, 2018 / 11:09 AM / a month ago

France-La SNCF met l'intelligence artificielle dans son app mobilité

PARIS, 16 octobre (Reuters) - L’application intelligente “tout-en-un” de la SNCF, qui permettra de combiner de façon personnalisée plusieurs modes de transport avec un service de paiement unique, se mettra progressivement en place à partir de la fin octobre jusqu’au printemps 2019, a annoncé mardi la direction de la compagnie.

S’appuyant sur des technologies d’intelligence artificielle, l’application SNCF proposera à la fin du mois d’octobre 2018 des trajets multimodaux (alliant train, bus, tramway, etc.) qui s’adapteront aux perturbations, à la pollution du moment et à la rapidité du réseau.

Elle “apprendra” aussi des habitudes des usagers pour leur proposer des trajets adaptés, sans qu’on le lui réclame, ou leur envoyer des alertes trafic spécifiques.

L’Assistant personnel de mobilité permettra, pour sa part, au printemps 2019 d’offrir un système de paiement unique pour un accès illimité à différents modes de transports: trains, vélo en libre service, VTC (voiture de transport avec chauffeur), taxi, bus. Les usagers pourront aussi payer pour le parking.

“Il y a une extension du domaine de l’urbain. En face, il y a tout un tas d’offres de mobilité (...) mais c’est compliqué à organiser”, a dit à la presse le nouveau directeur général de Oui SNCF, Alexandre Viros.

“Notre job, c’est d’amener un client d’un point A à un point B et non plus de lui offrir un simple ticket”, ajoute-t-il. “Le client est intermodal, on sera intermodal”.

La SNCF poursuit ainsi sa transition numérique engagée en 2017 avec le changement de nom de Voyages-scnf.com pour Oui.sncf, application téléchargée plus de 12 millions de fois.

“On est en train de passer d’une dimension transactionnelle à une dimension conversationnelle”, dit Alexandre Viros.

En 2017, le président du directoire de la SNCF, Guillaume Pepy, avait dit souhaiter que la SNCF soit “une entreprise de plateformes et un groupe industriel”, la rapprochant ainsi d’avantage, selon lui, d’Amazon et de Google.

Le calendrier de la mise en oeuvre de l’assistant personnel de mobilité a toutefois pris quelques mois de retard par rapport à ce qui avait été annoncé par la direction.

“C’est des projets d’innovation, des projets techniques extrêmement compliqués (...) il y a des façon d’avancer”, a expliqué Alexandre Viros, qui précise que le projet a bifurqué plusieurs fois. “On apprend et on va continuer d’accélérer.” (Caroline Pailliez, édité par Yves Clarisse)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below