October 15, 2018 / 2:38 PM / a month ago

Intel et ARM vont collaborer dans les objets connectés

LONDRES, 15 octobre (Reuters) - Intel et ARM ont décidé de collaborer dans les appareils connectés afin de faciliter leur utilisation et de renforcer leur sécurité, levant ainsi un obstacle majeur au développement du marché de “l’internet des objets”.

Le groupe britannique, propriété du conglomérat japonais Softbank, a annoncé lundi avoir conclu un partenariat stratégique avec Intel pour reprendre les normes développées par son concurrent américain dans la gestion des appareils, des connexions réseaux et le transfert des données.

L’internet des objets fait référence à quantités de produits utilisant des puces pour calculer une distance, détecter un mouvement, prendre une température, mesurer une pression ou analyser une image.

On trouve de plus en plus ces puces dans des ampoules, des parcomètres et même des réfrigérateurs, permettant à ces produits d’êtres connectés mais les rendant aussi plus vulnérables face à des tentatives de piratage informatique.

Le partenariat visant à adopter les normes d’Intel en matière de gestion sécurisée de tels réseaux constitue une avancée majeure qui permettra d’étendre l’internet des objets à de nombreux secteurs, ont déclaré les deux fondeurs.

“Nous constatons une accélération significative de la croissance du marché en termes du nombre d’appareils gérés et du volume de données transitant par ces systèmes”, a déclaré à Reuters Himagiri Mukkamala, vice-président d’ARM, en amont de la conférence annuelle du groupe qui se tient cette semaine dans la Silicon Valley.

Environ 100 milliards d’appareils connectés dotés de puces compatibles avec l’architecture ARM seront mis sur le marché d’ici quatre à cinq ans, soit autant que ces 25 dernières années, a noté Himagiri Mukkamala.

Le groupe britannique prévoit que pas moins de 1.000 milliards de produits répondant à la norme internet des objets seront utilisés dans le monde au cours des deux prochaines décennies.

Les identifiants d’accès au réseau de ces produits sont en général pré-installés en usine, ce qui les rend particulièrement vulnérables à des failles de sécurité, qui doivent être corrigées manuellement.

Avec une plate-forme unique de gestion, ARM et Intel permettront d’automatiser ce processus. (Eric Auchard à Londres Claude Chendjou pour le service français, édité par Benoit Van Overstraeten)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below