October 12, 2018 / 1:10 PM / 9 days ago

Ryanair doit renoncer à la fermeture de deux de ses bases-syndicat

DUBLIN, 12 octobre (Reuters) - La décision de Ryanair de fermer deux bases et de réduire ses capacités cet hiver constitue une “déclaration de guerre” et la compagnie aérienne doit faire marche arrière, a déclaré vendredi l’European Cockpit Association (ECA), le syndicat paneuropéen des pilotes de ligne.

Ryanair souhaite conclure des accords avec plusieurs syndicats de pilotes dans les prochains mois afin d’endiguer un mouvement social lancé au niveau européen. Mais sa décision de fermer les bases d’Eindhoven (Pays-Bas) et Brême (Allemagne), tout en réduisant ses capacités en Basse-Rhénanie est une initiative menaçant “d’exacerber sérieusement” les tensions, estime ECA dans un communiqué.

“Fermer une base et transférer ses salariés dans un autre pays n’est pas compatible avec le dialogue social. Nous considérons cela comme une déclaration de guerre et comme totalement contraire aux déclarations évoquant une volonté de vouloir négocier”, a déclaré le président de la fédération néerlandaise des pilotes VNV, Arthur van den Hudding, cité dans le communiqué, à la suite d’une réunion de syndicats la semaine dernière.

Martin Locher, président du syndicat allemand de pilotes VC a invité Ryanair à changer une approche “conflictuelle et contre-productive”.

“Si Ryanair veut vraiment conclure des accords d’ici Noël, un tel comportement n’est d’aucune aide”, déclare-t-il dans le communiqué. (Conor Humphries, Claude Chendjou pour le service français, édité par Dominique Rodriguez)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below