October 11, 2018 / 10:38 AM / 8 days ago

La réforme des retraites en Italie pèsera sur les jeunes - INPS

ROME, 11 octobre (Reuters) - Le projet gouvernemental d’abaissement de l’âge de la retraite coûtera aux futures générations d’Italiens environ 100 milliards d’euros, a estimé jeudi le patron de l’Institut national de la sécurité sociale et des retraites (INPS).

Matteo Salvini, vice-président du Conseil et ministre de l’Intérieur, a réclamé aussitôt sa démission.

La réforme annoncée “augmentera d’environ 100 milliards d’euros la dette des retraites pour les jeunes générations”, a déclaré Tito Boeri lors d’une audition parlementaire. “Nous n’avons pas d’autre choix que de tirer la sonnette d’alarme.”

Le président de l’INPS a estimé que les nouvelles mesures gouvernementales augmenteraient les dépenses de retraite d’un point de pourcentage du produit intérieur brut dès 2021.

Le gouvernement constitué par la Ligue d’extrême droite et le Mouvement 5 Etoiles (M5S) a promis de revenir sur le relèvement de l’âge de la retraite décidé dans le cadre de la réforme Fornero en 2011, en pleine crise de la dette dans la zone euro.

Réagissant aux propos du chef de l’INPS, Matteo Salvini a “invité M. Boeri, qui a une fois de plus défendu aujourd’hui sa chère loi Fornero, à démissionner de l’INPS et à se présenter aux prochaines élections en promettant de relever l’âge de la retraite à 80 ans”.

Tito Boeri, économiste et enseignant, a été nommé à la tête de l’organisme des retraites par l’ancien gouvernement de centre gauche. Il avait lancé en juillet dernier une mise en garde au sujet du vieillissement de la population italienne, estimant que le pays avait besoin de davantage de travailleurs immigrés pour financer à long terme son système de retraites.

Matteo Salvini, qui prône une sévère répression de l’immigration, avait accusé le directeur de l’INPS de vouloir se mêler de politique.

Le nouvel exécutif italien a prévu de consacrer 7 milliards d’euros dans le budget 2019 à sa réforme, qui permettra aux Italiens âgés de 62 ans de partir à la retraite s’ils ont cotisé pendant au moins 38 ans.

Salvini estime que cette réforme permettra à 400.000 personnes de partir à la retraite plus tôt que prévu, ce qui libérera selon lui un nombre similaire d’emplois pour les jeunes.

Le chef de file de la Ligue a déclaré mercredi soir à l’issue d’une rencontre avec une dizaine de patrons de grandes entreprises que les entreprises publiques étaient prêtes à recruter des dizaines de milliers d’employs quand les effets de l’abaissement de l’âge de la retraite seront tangibles.

La Banque d’Italie a de son côté averti mardi que cette réforme pourrait mettre en danger la viabilité du système. Selon des études conduites par la banque centrale, rien ne permet d’affirmer que le relèvement de l’âge de la retraite réduit l’emploi des jeunes. (Stefano Bernabei, Giselda Vagnoni Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below