October 10, 2018 / 11:57 PM / 2 months ago

Le conseiller économique de Bolsonaro dans le viseur du parquet anticorruption

(Ajoute avocats de Guedes, paragraphes 4-5)

SAN PAULO/BRASILIA, 11 octobre (Reuters) - Le parquet fédéral anticorruption du Brésil enquête sur le conseiller économique de Jair Bolsonaro, candidat du Parti social-libéral (PSL) arrivé largement en tête du premier tour de l’élection présidentielle, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.

Paulo Guedes, qui a coordonné le programme économique de Bolsonaro, est dans le viseur des enquêteurs dans le cadre d’une fraude aux retraites dans de grandes entreprises publiques.

Selon des informations d’abord révélées par le journal Folha de S. Paulo, les faits allégués se sont produits entre 2009 et 2014 et porteraient sur un milliard de reais (232 millions d’euros environ).

L’enquête est basée sur de fausses accusations avec pour but de “semer la confusion chez les électeurs” avant le second tour de l’élection présidentielle, ont déclaré les avocats de Guedes.

Par la voix de ses conseils, Guedes a nié toute malversation et proposé de fournir tous les documents nécessaires pour éclaircir les doutes sur cette affaire.

Jair Bolsonaro, qui a rassemblé sur son nom les suffrages de 46% des votants, affrontera au second tour de la présidentielle, le 28 octobre, le candidat au Parti des travailleurs (PT), Fernando Haddad, qui a obtenu dimanche 29% des voix.

Bolsonaro a déclaré qu’il ferait de Paulo Guedes son ministre de l’Economie s’il est élu.

Gustavo Bebianno, le président du PSL a prévenu que Paulo Guedes conserverait ses fonctions en dépit de l’enquête.

La Folha de S. Paulo, qui s’appuie sur des documents judiciaires, précise que Guedes n’est accusé d’aucun fait répréhensible mais qu’il aurait travaillé avec des cadres dirigeants étroitement liés au Parti des travailleurs.

La fraude présumée aurait porté sur sept fonds de pension, dont ceux mis en place par la compagnie pétrolière publique Petroleo Brasileiro, ainsi que par Banco do Brasil, la banque publique Caixa Economica Federal et la poste fédérale.

Le parquet enquête sur des investissements dans une société dont Guedes était l’actionnaire majoritaire et sur le versement de dizaines de millions de reais à des inconnus, officiellement comme indemnités pour des interventions lors de conférences économiques.

Folha de S. Paulo précise que l’enquête a été ouverte le 2 octobre, cinq jours avant le premier tour de l’élection présidentielle.

Le journal ajoute que des sociétés d’investissement contrôlées par Guedes ont lancé en 2009 deux fonds qui ont reçu en six ans un milliard de reais de la part d’entités publiques.

En 2009, 62 millions de reais ont été injectés dans la société HSM Educacional, que Guedes aurait contrôlée. Cette société aurait acquis 100% d’une entreprise privée, HSM do Brasil, qui aurait en fait servi de société-écran et aurait versé des millions de reais à des intervenants lors de plusieurs conférences économiques. (Brad Brooks et Ricardo Brito; Henri-Pierre André, Guy Kerivel et Jean Terzian pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below