October 10, 2018 / 10:01 AM / 12 days ago

Les fonds activistes accentuent leur présence dans les conseils-étude

PARIS, 10 octobre (Reuters) - Un nombre record d’entreprises ont été visées jusqu’ici cette année par des fonds activistes, qui parviennent de plus en plus souvent à obtenir des sièges dans les conseils d’administration, selon une étude trimestrielle réalisée au niveau mondial par la banque Lazard.

Les investisseurs activistes ont ciblé 174 entreprises au cours des trois premiers trimestres de cette année, contre 169 pour toute l’année 2017, selon cette “revue de l’actionnariat activiste”.

Sur les neuf premiers mois de l’année, les nouvelles positions prises par les fonds activistes sont en augmentation de 26% par rapport à la même période de 2017, et ont nécessité le déploiement de 53,8 milliards de dollars, un niveau en phase avec ceux de l’an dernier.

Le troisième trimestre 2018 montre néanmoins un recul des nouvelles campagnes activistes après des records atteints au premier et au deuxième trimestres.

Le hedge fund Elliott, le plus actif, représente à lui seul quelque 10% de toute l’activité des trois premiers trimestres de l’année, avec 19 campagnes lancées jusqu’ici.

Parmi les campagnes notables du trimestre écoulé, Lazard cite en France celle du fonds CIAM, qui a reproché en septembre à la direction du réassureur Scor son rejet d’une offre de rachat soumise par l’assureur mutualiste Covéa (GMF, MAAF et MMA).

Au sein des conseils d’administration, les investisseurs activistes ont réussi à nommer 130 administrateurs jusqu’ici cette année, ce qui représente une augmentation de 57% environ par rapport aux trois premiers trimestres de l’année 2017 et de 30% environ par rapport à toute l’année dernière.

Starboard, Elliott et Icahn représentent à eux trois 48% environ de ces nominations.

Les activistes réclament en premier lieu des changements au sein des conseils d’administration et des opérations de fusions et acquisitions, ces deux thèmes figurant dans un tiers des nouvelles campagnes activistes répertoriées jusqu’ici cette année, selon l’étude de Lazard.

Leurs cibles sont en outre de plus en plus variées d’un point de vue géographique : 42% des campagnes menées depuis début janvier visent des entreprises non américaines, dont 21% sont européennes, 10% asiatiques, 6% canadiennes et 3% latino-américaines.

L’étude reflète aussi un engagement croissant des gestionnaires actifs traditionnels : de plus en plus de gestionnaires institutionnels se font entendre au sein des entreprises en plaidant eux-mêmes pour un changement stratégique ou en encourageant la direction à s’engager avec des activistes qui militent pour un changement.

L'intégralité de l'étude de Lazard : bit.ly/2QI8TgC

Dominique Rodriguez, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below