October 10, 2018 / 6:26 AM / 2 months ago

SoftBank négocie la prise de contrôle de WeWork-source

SAN FRANCISCO/NEW YORK, 10 octobre (Reuters) - SoftBank négocie la prise de contrôle de WeWork, spécialiste de la location de bureaux en partage, a dit à Reuters une source informée de ce projet, qui augmenterait ce qui constitue déjà l’un des plus importants investissements du groupe japonais dans une start-up américaine.

Les détails, notamment financiers, d’une telle transaction restent toutefois à définir, a dit la source, en soulignant que l’opération n’était pas certaine.

Une deuxième source a déclaré que SoftBank discutait d’un investissement supplémentaire de taille dans WeWork.

Le Wall Street Journal a auparavant rapporté que l’investissement de SoftBank pourrait atteindre 15 à 20 milliards de dollars (13 à 17,4 milliards d’euros) et serait probablement effectué via son fonds Vision Fund, axé sur le secteur des nouvelles technologies.

WeWork et SoftBank ont refusé de répondre aux questions sur le sujet.

SoftBank et Vision Fund ont injecté l’an dernier 4,4 milliards de dollars dans WeWork et le groupe japonais dispose de deux sièges au conseil d’administration de l’entreprise américaine.

Certains investisseurs de la Silicon Valley regardent WeWork avec scepticisme. Ils la voient comme un acteur surévalué en raison notamment de sa vulnérabilité à un retournement du marché immobilier.

En huit ans d’existence, WeWork a connu une croissance rapide au point de dépasser en septembre JPMorgan, la plus grande banque américaine, en tant que principal exploitant d’espaces professionnels à Manhattan.

La prise de contrôle de WeWork marquerait une rupture avec la pratique habituelle de SoftBank consistant à prendre des participations minoritaires dans des start-up en vue et quasiment parvenues à maturité.

Cette perspective a été sanctionnée mercredi en Bourse de Tokyo par un recul du titre de près de 5%.

Des centaines d’employés de SoftBank travaillent déjà dans les locaux de la coentreprise au Japon avec WeWork et le groupe japonais envisage d’installer son siège dans des bureaux de l’entreprise américaine. (Heather Somerville à San Francisco et Gregory Roumeliotis à New York Bertrand Boucey pour le service français, édité par Véronique Tison)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below