October 5, 2018 / 1:38 PM / 10 days ago

LEAD 1-USA-Les créations d'emploi ont nettement ralenti en septembre

* 134.000 postes créés en septembre (consensus: 185.000)

* Le taux de chômage en baisse à 3,7%

* Le salaire horaire moyen en hausse de 0,3%, comme attendu (Actualisé avec précisions, contexte)

par Lucia Mutikani

WASHINGTON, 5 octobre (Reuters) - Les créations d’emploi aux Etats-Unis ont considérablement ralenti en septembre, probablement en raison de l’impact du passage de la tempête tropicale Florence sur l’activité des secteurs de la distribution et de la restauration, mais le taux de chômage a reculé à 3,7%, son plus bas niveau en près de 49 ans, ce qui traduit une poursuite des tensions sur le marché du travail.

Le rapport sur l’emploi publié vendredi par le département du Travail montre aussi une hausse de 0,3% du salaire horaire moyen sur un mois, suggérant des pressions inflationnistes modérées, susceptibles d’apaiser les craintes de surchauffe de l’économie américaine et de conforter la Réserve fédérale (Fed) dans sa volonté de relever progressivement ses taux directeurs.

Les créations d’emploi dans le secteur non-agricole ont atteint 134.000 le mois dernier, le chiffre le plus faible enregistré depuis un an, contre 185.000 attendu en moyenne par les économistes interrogés par Reuters.

Les chiffres révisés des créations de poste pour les mois de juillet et août montrent 87.000 emplois supplémentaires créés par rapport aux données initialement publiées.

Les économistes interrogés par Reuters tablaient sur un taux de chômage de 3,8% en septembre.

Le dollar s’est orienté à la baisse après la parution du rapport sur l’emploi et les rendements des Treasuries ont réduit leur progression.

LE TAUX DE CHÔMAGE AU PLUS BAS DEPUIS 1969

Le département du Travail estime qu’il est possible que la tempête tropicale Florence, qui a frappé les Etats de Caroline du Nord et du Sud mi-septembre, ait freiné les recrutements dans certains secteurs, sans pouvoir pour autant chiffrer avec précision cet impact.

Le recul plus prononcé que prévu du taux de chômage, qui était ressorti à 3,9% en août, a ramené le nombre de personnes sans emploi à un niveau jamais vu depuis décembre 1969. Le taux de chômage ressort ainsi proche de l’objectif de la Fed, qui le prévoit à 3,7% en fin d’année.

La croissance du salaire horaire moyen a atteint 2,8% en septembre sur un an, refluant légèrement après avoir atteint en août, à 2,9%, son rythme le plus élevé depuis plus de neuf ans.

La croissance des salaires reste suffisante pour maintenir le niveau d’inflation proche de la cible de la Fed, soit autour de 2%. Les économistes estiment toutefois que la progression du salaire horaire moyen sur un an pourrait atteindre 3%.

Si les enquêtes auprès des industriels ont montré récemment une montée des inquiétudes liées aux tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine, cette évolution ne semble pas avoir eu d’effet sur les recrutements.

Les créations d’emploi ont progressé de 18.000 en septembre dans le secteur manufacturier et 23.000 dans la construction. A l’opposé, les effectifs du secteur du tourisme et de l’hôtellerie ont diminué de 17.000 emplois, leur premier recul depuis septembre 2017.

Les créations d’emploi dans la distribution ont aussi reculé de 20.000 le mois dernier.

Tableau

Blandine Hénault pour la version française, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below