October 4, 2018 / 5:52 PM / in 2 months

LEAD 1-Le français Banijay étudie l'opportunité d'une offre sur Endemol

(Version complétée)

par Gwénaëlle Barzic

PARIS, 4 octobre (Reuters) - Stéphane Courbit, fondateur du groupe français de télévision Banijay, étudie l’opportunité de faire une offre sur le producteur néerlandais Endemol Shine, a appris Reuters jeudi dans l’entourage de l’entrepreneur français.

“Stéphane Courbit regarde le dossier”, a-t-on dit de même source, sans plus de précisions.

Le magazine spécialisé Variety avait auparavant rapporté que le groupe français de télévision était en discussions avancées pour acquérir la société de production à l’origine des programmes “Big Brother” (“Loft Story” en France), “MasterChef” ou encore “Black Mirror” et “The Fall”.

La mise en vente du producteur de populaires programmes de téléréalité par ses actionnaires, le fonds de capital-investissement Apollo et Twenty-First Century Fox, a suscité l’intérêt de plusieurs acteurs du secteur.

Une source bancaire a dit à Reuters début juillet que les vendeurs aimeraient retirer entre 2,5 à 3 milliards d’euros de la vente, pour laquelle ils ont mandaté Deutsche Bank et LionTree comme conseils.

Ces dernières semaines toutefois, plusieurs ont jeté l’éponge, à l’image du diffuseur britannique ITV qui a fait savoir mercredi qu’il ne ferait pas d’offre.

RTL avait déclaré fin août ne plus être intéressé par l’opération.

Selon une source, Liberty Global, un temps présenté comme intéressé, est également hors du jeu.

CHANGEMENT DE DIMENSION

Banijay est contrôlé par la holding de Stéphane Courbit, “Lov Group”, et par DEA Communications du groupe Agostini. Le groupe de médias Vivendi détient une participation de 31,4% dans la société après son entrée au capital en 2016.

Présent dans 17 pays, Banijay, qui réalise un chiffre d’affaires de 900 millions d’euros, est un producteur et un distributeur indépendant de premier plan en Europe.

Il possède un important portefeuille de programmes et de “formats” d’émissions dans les domaines du divertissement, de la téléréalité, des fictions, des documentaires et des émissions pour enfants.

Un rachat d’Endemol, présent dans une vingtaine de pays et dont le chiffre d’affaires a atteint 1,84 milliard d’euros en 2017, ferait entrer le groupe dans une autre dimension.

Son actionnaire Vivendi, qui dispose d’importants moyens financiers, a plusieurs fois exprimé sa volonté de se développer à l’international et dans la production de contenus.

Vivendi n’a pas souhaité faire de commentaire.

Stéphane Courbit connaît bien Endemol pour avoir été le président d’Endemol France de 2001 à 2007.

L’actuel PDG de Banijay Marco Bassetti est également un ancien d’Endemol : il a fondé sa division italienne en 1997, qu’il a revendue à Endemol. Il est par la suite devenu directeur des opérations du groupe puis président avant de quitter le néerlandais en 2012. (Avec Douglas Busvine et Pamela Barbiglia, édité par Marc Joanny et Dominique Rodriguez)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below