October 2, 2018 / 3:32 PM / 18 days ago

USA-Un blocage après les "midterm" serait favorable aux marchés - Julius Baer

PARIS, 2 octobre (Reuters) - Les investisseurs semblent anticiper un scénario de blocage politique après les élections de mi-mandat aux Etats-Unis, ce qui serait favorable aux marchés financiers et permettrait un retour au calme sur la fin d’année, estime Christian Gattiker, responsable de la stratégie chez Julius Baer.

Dans une note parue mardi, le stratège note que l’indice mondial d’incertitude sur la politique économique s’est retourné contre toute attente ces dernières semaines.

“Le risque de guerre commercial ne peut expliquer le retournement de l’indice car aucun signe d’atténuation des tensions ne s’est manifesté dans la première moitié du mois de septembre. Bien au contraire”, indique-t-il.

“La raison du recul tient donc très certainement à l’évolution des attentes quant aux résultats des élections de mi-mandat aux Etats-Unis”.

Selon Christian Gattiker, le scénario privilégié par les investisseurs pour ces élections est celui d’une victoire du parti démocrate à la Chambre des représentants, ce qui aboutirait à une situation de blocage politique aux Etats-Unis.

Cette situation de blocage, qui intervient lorsqu’aucun parti ne contrôle à la fois la présidence et les deux chambres du Congrès, pourrait paradoxalement profiter aux marchés financiers.

“Cela peut sembler inquiétant puisque Washington risque de se retrouver paralysé”, reconnaît Christian Gattiker. “L’histoire montre cependant que ce genre de situation a un effet favorable sur les marchés financiers - si effet il y a”.

Puisqu’il n’y a plus de majorité, le scénario le plus probable devient celui du statu quo, ce qui lève l’incertitude sur la politique économique, précise le stratège.

Cette perspective pourrait aussi être à l’origine du retournement de tendance sur l’indice de surprises économiques de Citigroup, qui n’est plus en territoire négatif, pointe Christian Gattiker.

“Dans ce contexte, nous nous attendons à un nouveau mois agité, avec des marchés financiers largement influencés par l’actualité en octobre, avant un retour au calme début novembre, après les élections de mi-mandat aux Etats-Unis”, explique-t-il.

“Aussi, tout recul dans les prochaines semaines doit-il être considéré comme une opportunité d’achat”. (Blandine Hénault, édité par Juliette Rouillon)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below