October 2, 2018 / 10:56 AM / 14 days ago

LEAD 3-Diesel-L'Allemagne propose prime de reprise ou mise à jour

* Une prime à la reprise ou une modernisation des vieux diesel

* Certaines municipalités ont interdit les diesel anciens

* Le secteur automobile davantage favorable à une prime (Actualisé avec réactions de Daimler et BMW)

par Holger Hansen

BERLIN/HAMBOURG, 2 octobre (Reuters) - Les propriétaires de voitures diesel anciennes en Allemagne devraient avoir le choix entre une prime à la reprise de leur véhicule ou une mise à jour de leur système antipollution, au terme d’un accord conclu au sein de la coalition au pouvoir dans le pays.

A l’issue de longues négociations, la chancelière allemande Angela Merkel et les chefs de file de sa coalition ont annoncé ce mardi avoir trouvé un accord permettant de réduire les émissions polluantes dans les grandes villes tout en évitant de recourir aux interdictions de circuler.

Les partis de la coalition estiment, dans un document consulté par Reuters avant l’annonce officielle de l’accord, que la mise en place immédiate de cette prime pourrait garantir que tous les automobilistes concernés par les normes d’émissions Euro 4 et 5 puissent obtenir un autre véhicule avant le recours aux interdictions de circuler. La norme la plus récente est Euro 6.

Les constructeurs semblent davantage favorables à une prime qu’à une modernisation, jugée coûteuse.

Volkswagen, premier constructeur automobile allemand, propose une prime d’environ 4.000 euros pour les diesel de la norme Euro 1 à 4 et environ 5.000 euros pour les modèles Euro 5. La prime concerne les 14 villes allemandes les plus affectées par la pollution.

Le groupe de Wolfsburg a déclaré que le gouvernement allemand devait s’assurer que tous les constructeurs automobiles proposent des mises à jour.

Daimler s’est dit prêt à offrir des primes pouvant aller jusqu’à 10.000 euros, pour les propriétaires échangeant leur ancien véhicule pour un nouveau modèle Mercedes.

“Nous sommes convaincus que les émissions d’oxyde d’azote peuvent être contrôlées dans les villes où circulent des diesel modernes et sans interdiction de conduire”, a déclaré le président du directoire du constructeur de Stuttgart, Dieter Zetsche.

BMW a également dit qu’il offrirait des primes de 6.000 euros dans les régions les plus polluées d’Allemagne.

Depuis que Volkswagen a reconnu en 2015 avoir faussé ses tests antipollution, les voitures diesel font l’objet d’une attention accrue en raison de leurs émissions de dioxyde d’azote (NOx), jugées responsables de maladies respiratoires.

“Nous mettons en place le cadre pour éviter les interdictions de circulation, mais nous attendons de l’industrie automobile qu’elle propose d’éventuelles mises à jour ou une procédure d’échange (des véhicules)”, a déclaré la ministre allemande de l’environnement, Svenja Schulze.

“L’industrie automobile a, à mon sens, un grand intérêt à restaurer l’image du diesel.”

FIN D’UNE ÈRE

Réagissant à cet accord, l’ONG Greenpeace a estimé que le gouvernement allemand avait échoué à régler la crise du diesel et elle a accusé le secteur d’exploiter la situation.

“Les constructeurs essayent de transformer le système de tricherie sur les émissions polluantes qu’ils ont mis en place en une aubaine pour doper leurs ventes de voitures neuves - une stratégie qui continuera d’affecter le climat et d’accentuer le gaspillage”, écrit l’ONG.

Les partis de la coalition ont dit s’attendre à ce que des constructeurs automobiles étrangers fassent des offres similaires à leurs clients.

Renault a proposé une prime allant de 2.000 à 10.000 euros aux propriétaires d’anciennes voitures diesel en Allemagne pour acheter des véhicules moins polluants.

“Nous visons évidemment la fin du diesel”, a déclaré à la presse Carlos Ghosn, le PDG de l’alliance Renault-Nissan , lors du salon automobile de Paris, où les voitures électriques sont à l’honneur.

“C’est la fin de la partie”, a-t-il ajouté.

Opel, filiale du groupe PSA a exclu toute mise à jour matérielle, estimant cela déraisonnable sur le plan économique et ajoutant que la technologie n’est pas totalement prête.

Le suédois Volvo a déclaré lundi réfléchir à une prime mais exclure toute modernisation des véhicules diesel anciens en Allemagne.

Le document consulté par Reuters indique que si les propriétaires d’un modèle Euro 5 souhaitent une modernisation de leur véhicule avec un système de réduction catalytique sélective (SCR) et qu’une telle technologie est disponible et appropriée, le gouvernement allemand propose que ce soit les constructeurs qui en assument les coûts.

Selon les chiffres de l’autorité allemande de transport KBA, sur les 46,5 millions de voitures circulant en Allemagne, 3,1 millions de diesel sont à la norme Euro 4 et 5,7 millions à la norme Euro 5.

Les constructeurs automobiles ont déclaré s’attendre à ce que seule une faible proportion d’automobilistes concernés optent pour une modernisation plutôt qu’un échange.

La justice allemande a ouvert la voie à une interdiction de circulation en ville frappant les plus vieux modèles diesel.

La ville de Hambourg a pris une mesure en ce sens s’appliquant à deux de ses rues en mai et une interdiction à Francfort, la capitale financière du pays, devrait entrer en vigueur en février prochain.

Le gouvernement d’Angela Merkel était divisé sur la façon de s’attaquer au problème. Andreas Scheuer se rangeait du côté des constructeurs, qui réclamaient des primes pour encourager les propriétaires de vieux diesel à en changer pour des véhicules moins polluants.

Svenja Schulze, membre du SPD, privilégiait pour sa part une mise à niveau des véhicules, une option envisageable uniquement sur certains modèles selon les constructeurs. (Avec les contributions de Maria Sheahan, Jan Schwartz et Douglas Busvine Catherine Mallebay-Vacqueur, Nicolas Delame et Claude Chendjou pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below