October 2, 2018 / 3:26 AM / 17 days ago

LEAD 2-Le Québec passe à droite, débâcle des libéraux sortants

(Actualisé avec citations, campagne § 3-4-5-6)

MONTREAL, 2 octobre (Reuters) - Coalition Avenir Québec (CAQ), la plateforme de centre droit dirigée par l’ancien homme d’affaires François Legault, s’est très largement imposée lundi lors des élections organisées dans la province du Québec où les libéraux emmenés par le Premier ministre sortant, Philippe Couillard, ont essuyé une lourde défaite.

Les résultats définitifs accordent à la CAQ une majorité de 74 sièges sur les 125 que compte le parlement du Québec contre seulement 32 aux libéraux, majoritaires dans l’assemblée sortante.

“Aujourd’hui, on a marqué l’histoire”, s’est félicité François Legault devant ses partisans, se réjouissant au passage que de nombreux Québécois aient “mis de côté un débat qui nous a divisés depuis cinquante ans”, allusion à la question de l’indépendance de la province francophone.

“On a réussi à rassembler et c’est dans cet esprit de rassemblement que j’ai l’intention de gouverner pour tous les Québécois”, a poursuivi le chef de file de la droite québécoise.

Son parti a obtenu un peu moins de 37,5% des suffrages contre 24,8% pour les libéraux.

La coalition conduite par Legault, créée en 2011, propose de réduire l’immigration en abaissant de 50.000 à 40.000 le nombre de personnes autorisées chaque année à migrer au Québec et d’expulser les nouveaux arrivants qui, au terme d’un délai de trois ans, échoueraient lors de tests de maîtrise de la langue française et des valeurs du Québec.

La jeune formation de gauche Québec solidaire (QS) réalise quant à elle une percée en s’octroyant dix sièges, un de plus que les souverainistes du Parti québécois (PQ), qui perdent une vingtaine de députés.

Battu par un membre de QS, le chef de file du PQ Jean-François Lisée a annoncé sa démission dans la foulée et a mis le recul de son mouvement sur le compte de la volonté des Québécois de chasser les libéraux du pouvoir.

“Les Québécois et Québécoises ont clairement indiqué un désir de changement”, a lui-même constaté Philippe Couillard devant des partisans sonnés, les derniers sondages ayant laissé entrevoir une issue beaucoup plus serrée.

Dans un communiqué, le Premier ministre Justin Trudeau, issu du même courant libéral que Philippe Couillard, a félicité François Legault avec lequel il s’est dit impatient de travailler “pour améliorer, écrit-il sur Twitter, la vie des familles de la classe moyenne”.

Ces élections se déroulaient au lendemain de la conclusion par les Etats-Unis et le Canada, après bien des péripéties, d’un accord qui vise à sauver l’Aléna en tant que zone de libre-échange tripartite avec le Mexique.

Le Canada a accepté d’offrir aux Etats-Unis un accès à environ 3,5% de son marché laitier. Selon une source de Reuters, le gouvernement canadien s’est engagé à dédommager les producteurs concernés par cet accord mais ceux-ci, très présents au Québec, ont réagi avec colère.

Tant Philippe Couillard que François Legault ont assuré lundi aux agriculteurs québécois qu’ils sauraient les défendre.

Cette défaite du Parti libéral au Québec intervient après celle qu’il a déjà essuyée en juin dans la province voisine de l’Ontario et elle est de mauvais augure pour le Premier ministre canadien Justin Trudeau qui devra défendre son mandat dans juste un an. (Allison Lampert, Nicolas Delame et Guy Kerivel pour le service français, édité par Henri-Pierre André)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below