September 27, 2018 / 5:02 PM / 2 months ago

LEAD 1-Le peso argentin recule après l'accord révisé avec le FMI

(Actualisé avec précisions, commentaire d’analyste)

par Walter Bianchi

BUENOS AIRES, 27 septembre (Reuters) - Le peso argentin a perdu du terrain jeudi face au dollar, les investisseurs craignant que la révision de l’accord d’aide financière du Fonds monétaire international (FMI), censé mettre fin aux interventions massives de la banque centrale sur le marché des devises, ne freine la croissance de l’économie argentine et ne provoque une volatilité accrue de la devise.

Le dollar s’échangeait autour de 39,70 pesos vers 16h00 GMT, en baisse de 3,8% par rapport à son niveau de mercredi soir. A l’ouverture, le peso était tombé à 40 pour un dollar.

Le FMI et Buenos Aires ont annoncé une augmentation de sept milliards de dollars, à 57 milliards (48,8 milliards d’euros) du plan d’aide censé permettre à l’Etat argentin de stabiliser sa monnaie, de freiner l’inflation et d’éviter tout risque de défaut sur sa dette en devises étrangères.

Ce nouvel accord prévoit que les versements du FMI atteindront 13,4 milliards de dollars d’ici la fin de cette année, contre six milliards prévus auparavant, et qu’ils augmenteront de 19 milliards de dollars en 2019.

Le nouveau programme, d’un montant record pour le FMI, prévoit également que le peso pourra désormais fluctuer entre 34 et 44 pour un dollar et qu’en dehors de ces limites, la banque centrale ne pourra procéder qu’à des interventions limitées.

Certains économistes craignent toutefois que la nouvelle politique monétaire prévue dans l’accord ne débouche sur une période de forte volatilité pour le peso à court terme.

Dans une note de recherche, Delphos Investment souligne que, même si le taux de change du peso est beaucoup plus réaliste après sa récente dépréciation, il y a peu de vendeurs de devises de réserve hormis la banque centrale depuis les turbulences, ce qui pourrait entraîner de fortes fluctuations des cours.

“Il pourrait y avoir du bruit et de la volatilité à court terme, mais nous ne voyons pas de risque, avec les taux de change déjà à ces (bas) niveaux, que la situation devienne hors de contrôle”, écrit le broker dans sa note.

La banque centrale a utilisé 16 milliards de dollars de ses réserves cette année pour tenter, sans succès, de soutenir le peso.

Des économistes notent également que le changement de politique de la banque centrale - qui renonce à un objectif d’inflation pour viser une stabilité de la masse monétaire - pourrait entraîner une contraction de l’économie argentine, déjà attendue en récession cette année. La masse monétaire de l’Argentine augmente à un rythme de plus de 2% par mois.

“La politique de taux de change bénéficiera désormais d’un cadre plus clair mais plus complexe”, estime Alberto Ramos, de Goldman Sachs. “Cela supposera un très sévère resserrement de la liquidité et une contraction monétaire en termes réels, avec à la clé des conséquences évidentes pour l’activité.”

L’indice Merval de la Bourse de Buenos Aires gagnait 1,7% vers 16h30 GMT et l’indice mesurant le risque pays associé à l’Argentine reculait de 22 points de base à 592 points dans la matinée. (Walter Bianchi, Marc Angrand et Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below