September 27, 2018 / 2:45 PM / 21 days ago

LEAD 1-Le Maire rappelle Renault et Peugeot "à leurs promesses" sur GM&S

(Actualisé avec réaction de Carlos Tavares § 5-6 et 10)

PARIS, 27 septembre (Reuters) - Le ministre français de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, a déclaré jeudi qu’il rappellerait Renault et Peugeot à leurs promesses en volume de commandes vis-à-vis de l’ex-usine de l’équipementier automobile GM&S Industry, dans la Creuse.

“L’Etat a tenu ses engagements” depuis la reprise de l’usine de La Souterraine par l’équipementier GMD, l’an dernier, a dit Bruno Le Maire sur franceinfo.

“Ce n’est pas le cas des constructeurs : ils m’avaient promis un volume de commandes, ils n’ont pas tenu leurs promesses”, a ajouté le ministre de l’Economie, sans donner de précisions sur les montants en jeu.

“Donc l’Etat sera là pour rappeler les constructeurs automobiles, Peugeot comme Renault, à leurs promesses”, a-t-il poursuivi, tout en se disant in fine “convaincu qu’ils tiendront leurs engagements”.

Dans un entretien accordé à France Inter et devant être diffusé samedi, le président du directoire de PSA, Carlos Tavares, assure que le groupe PSA “respecte ses engagements”.

“Pour ce qui est d’apporter notre contribution au repreneur de ce site, je suis parfaitement serein, ça a été vérifié par nos avocats, par nos équipes des achats”, explique-t-il.

Chez Renault, personne n’était disponible dans l’immédiat pour un commentaire.

Une centaine d’anciens salariés de GM&S, qui accusent eux aussi les deux constructeurs de ne pas tenir leur parole, ont annoncé mercredi leur intention de les assigner en justice pour abus de position dominante et obtenir des indemnisations.

Cette procédure a pour but d’obtenir des indemnités de 80.000 euros pour les salariés licenciés et de 20.000 euros pour les salariés qui ont été repris.

Face à cette éventualité, Carlos Tavares a prévenu que “dans la foulée d’une éventuelle action, nous saurons nous aussi prendre toutes les mesures nécessaires.”

Placé en redressement judiciaire en juin 2017, GM&S est passé entre les mains de GMD, qui a repris 120 salariés sur les 277 que comptait auparavant le site de La Souterraine. (Simon Carraud et Gilles Guillaume, avec Myriam Rivet, édité par Sophie Louet)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below