September 25, 2018 / 10:30 AM / 3 months ago

BOURSE-CMC Markets chute après un avertissement sur son revenu

* L’action CMC a perdu jusqu’à 20% en début de séance

* CMC avertit sur le revenu tiré de ses principaux produits

* Morgan Stanley a abaissé ses estimations 2019

LONDRES, 25 septembre (Reuters) - Le courtier en produits dérivés CMC Markets chute en Bourse de Londres mardi après annoncé que la faible volatilité des marchés et de nouvelles contraintes réglementaires, qui pèsent sur l’activité de courtage de ses clients, auraient un impact négatif plus important que prévu initialement sur ses résultats annuels.

CMC et d’autres courtiers en ligne basés à Londres font l’objet d’une surveillance accrue depuis que les autorités mondiales de marchés ont durci les règles sur les produits qui permettent à tout client disposant d’une carte bancaire de faire des opérations à fort effet de levier sur les marchés financiers grâce à des applications et des plates-formes internet.

L’action CMC a perdu jusqu’à 20% dans les premiers échanges et recule encore de 9,07% à 150,32 pence vers 10h25 GMT.

Les revenus tirés des CFD (“contracts-for-difference”) sur l’ensemble de l’exercice qui se terminera en mars 2019 devrait être en baisse d’environ 20%, et non de 10% à 15% comme estimé précédemment, a précisé CMC.

Les analystes de Morgan Stanley soulignent que ces produits représentent environ 88% des revenus du groupe, ajoutant que cet avertissement implique que le chiffre d’affaires annuel pourrait être inférieur de 5% à 8% au consensus de marché, un écart qui atteindrait 20% à 25% pour le bénéfice imposable annuel.

Les difficultés des courtiers en ligne spécialisés dans les produits dérivés ont été exacerbées par la décision de l’autorité européenne des marchés financiers (ESMA) de prolonger de trois mois, à partir du 2 octobre, l’interdiction de commercialisation d’options binaires aux particuliers, ces produits étant jugés trop risqués.

Les options binaires, comme les CFD, sont des produits financiers qui permettent de parier sur les variations de cours des titres sans avoir à détenir les actifs sous-jacents.

Mais les analystes de Peel Hunt disent que la réglementation plus sévère pourrait à terme être un facteur favorable à CMC.

“Nous pensons que la mise en oeuvre d’une réglementation pourrait favoriser une consolidation du marché au profit des acteurs de plus grande taille disposant de plates-formes actives, comme CMC”, écrivent-ils dans une note.

Sinead Cruise à Londres et Noor Zainab Hussain à Bangalore, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below