September 18, 2018 / 9:34 AM / a month ago

BOURSE-Ocado monte, CA conforme aux attentes, optimiste sur l'avenir

LONDRES, 18 septembre (Reuters) - Ocado, spécialiste britannique de la distribution alimentaire en ligne, grimpe mardi à la Bourse de Londres, après l’annonce d’une croissance de son chiffre d’affaires trimestriel en phase avec son objectif annuel et de bonnes nouvelles sur son quatrième entrepôt robotisé ouvert cet été près de Londres.

Le groupe, qui investit massivement dans ses capacités de livraison au Royaume-Uni, a dit que le nouvel entrepôt d’Erith avait traité 20.000 commandes la semaine dernière, 14 semaines après avoir ouvert, un volume que son troisième entrepôt à Andover, au sud de l’Angleterre, avait pris 15 mois à atteindre.

Ocado a annoncé un chiffre d’affaires de son activité de distribution en hausse de 11,5% à 348,6 millions de livres (391,8 millions d’euros) sur les 13 semaines au 2 septembre, le troisième trimestre de son exercice, en léger ralentissement par rapport à la progression de 11,7% du premier semestre.

En juillet, le distributeur a annoncé un objectif de croissance de son chiffre d’affaires dans la distribution alimentaire de 10 à 15% pour l’ensemble de l’année 2018.

L’action s’adjuge 4,361% vers 09h30 GMT sur ces nouvelles, plus forte hausse de l’indice FTSE à Londres.

Le titre s’est envolé de plus de 200% au cours des 12 derniers mois, porté par d’importants accords de partenariat technologique à l’international, le dernier en date ayant été signé avec la chaîne de supermarchés américaine Kroger.

Avant les annonces de mardi, les analystes attendaient une perte avant impôts pour 2018 de 30 millions de livres et un résultat brut d’exploitation (Ebitda) de 73 millions de livres, après une perte de 500.000 livres et un Ebitda de 84,3 millions en 2017.

Malgré la hausse du titre, certains analystes sont prudents sur la valeur, attendant la preuve de la rentabilité du groupe.

“La croissance des ventes au Royaume-Uni est un élément positif mais sachant qu’(Ocado) devient de moins en moins un distributeur alimentaire et de plus en plus un fournisseur de technologie, l’attrait du titre repose davantage sur les accords internationaux et le flux de revenus en provenance de l’étranger et, dans une moindre mesure, sur l’activité des supermarchés au Royaume-Uni”, écrit Neil Wilson, analyste chez Markets.com.

“Tant mieux si la direction affirme que ces accords vont créer de la valeur et une meilleure qualité pour les clients, mais à un moment ou un autre les investisseurs vont vouloir constater les résultats sous la forme de bénéfices plus importants, afin de pouvoir justifier la valorisation actuelle, ce qui signifie que le groupe devra fournir plus de précisions dans les mois à venir”, renchérit Michael Hewson, de CMC Markets. (Juliette Rouillon, avec James Davey, édité par Blandine Hénault)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below