September 4, 2018 / 6:46 AM / 16 days ago

LEAD 2-Iliad rattrapé par la guerre des prix au T2, la marge résiste

* Free perd des abonnés mobiles au T2, une première depuis 2012

* Perd des clients fixes pour le 2e trimestre d’affilée

* Ebitda en repli de 1,0% au S1, ventes stables à E2,4 mds

* Revoit un objectif clef de trésorerie à horizon 2020

* Recrute 1,5 million d’abonnés en Italie

* Le titre hésitant en milieu de matinée (Actualisé avec conférence analystes, cours et commentaires)

par Gwénaëlle Barzic et Mathieu Rosemain

PARIS, 4 septembre (Reuters) - Iliad est parvenu à préserver sa rentabilité au premier semestre en dépit d’un deuxième trimestre “exécrable” marqué par un recul inédit de sa base d’abonnés mobiles et une amplification de ses tourments dans le fixe qui l’ont contraint à revoir son objectif de trésorerie pour 2020.

L’opérateur télécoms, qui suscite les craintes du marché depuis le début de l’année, a confirmé l’ampleur de ses difficultés en affichant une perte de 200.000 abonnés dans le mobile sur le seul deuxième trimestre sur fond de concurrence redoublée sur les prix.

C’est la première fois que l’opérateur fondé et contrôlé par Xavier Niel accuse des départs de clients depuis son lancement fracassant dans le mobile en 2012 avec des offres à prix cassés, à l’origine de la guerre des tarifs sans fin sur le marché français des télécoms.

Pris à son propre jeu, Free est le seul des quatre principaux opérateurs à avoir perdu des clients dans le mobile au deuxième trimestre.

Mis sous pression par la politique de prix agressive de son rival SFR (filiale d’Altice) depuis fin 2017, Free a également perdu des abonnés dans le fixe, sa vache à lait, pour le deuxième trimestre d’affilée.

“En raison de l’intensité concurrentielle et de la baisse de la rentabilité des activités fixes, le groupe a décidé de revoir son objectif d’un solde d’Ebitda-investissements France à environ un milliard d’euros à partir de 2020”, explique la société dans un communiqué.

Iliad prévoyait jusque-là un solde supérieur à un milliard d’euros, un objectif jugé ambitieux par certains analystes.

“On a fait un exécrable trimestre, on est tous d’accord là-dessus”, a déclaré Xavier Niel lors d’une conférence analystes.

“Je vois une entreprise qui va dans tous les cas générer énormément de cash flow à échéance de trois ans”, a-t-il toutefois ajouté, évoquant notamment les changements de stratégie commerciale opérés par le groupe et le succès commercial en Italie trois mois après le lancement.

L’opérateur a précisé que le recul inédit enregistré dans le mobile s’expliquait uniquement par le départ d’abonnés aux offres d’entrée de gamme à 2 euros, ses forfaits haut de gamme ayant continué de croître sur la période.

Son Ebitda sur le seul périmètre de la France a ainsi progressé de 2,2% au premier semestre tandis que l’opérateur a accusé une perte opérationnelle de 28 millions d’euros en Italie où il comptait déjà 1,5 million d’abonnés début août après son lancement dans le pays fin mai.

En Bourse, l’action d’Iliad, qui avait déjà fortement pâti des inquiétudes autour du deuxième trimestre, s’est montrée hésitante dans les premiers échanges. Vers 11h20, elle progresse de 4,3961% à 112,8 euros, après avoir perdu plus de 40% depuis le début de l’année.

LE LANCEMENT D’UNE NOUVELLE BOX TRÈS ATTENDU

“L’Ebitda résiste à des performances commerciales dégradées”, retient Stéphane Beyazian, analyste à Raymond James, rappelant que le groupe a déjà effacé plus de deux milliards d’euros de capitalisation depuis début juillet.

Pour rebondir, Iliad a engagé mi-mai une refonte de son équipe de direction et de sa stratégie commerciale, qui s’est traduite notamment par le lancement d’une nouvelle offre mobile de milieu de gamme.

“Nous avons pris des mesures fortes dont on commence à voir les résultats”, a déclaré à Reuters le nouveau directeur financier Nicolas Jaeger, évoquant des recrutements redevenus positifs dans le fixe et dans le mobile pendant l’été.

Dans le fixe, Free mise beaucoup sur le lancement de nouvelles “box” internet prévu “dans les prochaines semaines”.

Iliad détaille dans son communiqué ses prévisions de recrutement d’abonnés, en disant notamment tabler sur une hausse de sa base d’abonnés très haut débit de 300.000 à 500.000 cette année puis d’environ 500.000 par an à compter de 2019.

Il annonce par ailleurs viser une hausse de sa marge d’Ebitda en France sur l’exercice 2018.

Les difficultés d’Iliad ont relancé les spéculations sur une possible nouvelle tentative de consolidation malgré de multiples discussions avortées.

Interrogé sur le sujet par plusieurs analystes, Xavier Niel a déclaré ne pas avoir l’intention d’abandonner le contrôle de sa société, tout en disant “sans tabou”.

Le communiqué : bit.ly/2CfIa8v

Edité par Gilles Guillaume

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below