September 3, 2018 / 7:54 AM / 16 days ago

France-La croissance du secteur manufacturier accélère en août

    PARIS, 3 septembre (Reuters) - L'activité dans le secteur manufacturier a
accéléré en août en France pour le deuxième mois consécutif, alimentée par le
renforcement de la progression de la production et des nouvelles commandes,
selon la version définitive de l'indice IHS Markit publiée lundi.
    Le mois dernier, l'indice PMI synthétique du secteur manufacturier s'est
établi à 53,5, en très légère hausse par rapport à son niveau de 53,3 en
juillet, mais légèrement en deçà de sa première estimation "flash" de 53,7
publiée le 23 août.
    Même s'il se maintient depuis près de deux ans au-dessus du seuil de 50 qui
distingue croissance et contraction de l'activité - qu'il dépasse sans
discontinuer depuis octobre 2016 - il reste nettement en-deçà des plus hauts de
plus de 17 ans touchés fin 2017.
    En août, le rythme de croissance de la production du secteur manufacturier
français a accéléré, dans le sillage d'une forte progression de la hausse des
nouvelles commandes, qui ont connu le mois dernier leur plus forte expansion
depuis six mois. 
    Cette progression de la demande "repose essentiellement sur les marchés
intérieurs, la hausse des ventes à l'export restant faible au cours du mois",
souligne Tim Moore, directeur adjoint d'IHS Markit.
    Même si elles sont reparties en légère hausse après avoir enregistré en
juillet leur première contraction depuis 22 mois, les commandes à l'export n'ont
connu qu'une progression limitée le mois dernier.
    Dans ce contexte, les entreprises sont restés prudentes en matière
d'embauche : même si elles ont continué de renforcer leurs effectifs le mois
dernier, le taux de croissance de l'emploi dans le secteur manufacturier s'est
replié à son plus faible niveau depuis mai 2017.
    Parallèlement, le niveau de confiance des chefs d'entreprise sur leurs
perspectives d'activité a touché un plus bas depuis décembre 2016. 
    "Les tensions commerciales mondiales pesant actuellement sur les marchés et
la faiblesse de la demande extérieure qui en résulte font craindre aux
répondants un ralentissement de la croissance au cours des douze prochains
mois", estime Tim Moore.     
        
 Le point sur la conjoncture française                        
 Graphique: Les chiffres clés de l'économie   tmsnrt.rs/2B7G9qP
 
 (Myriam Rivet, édité par Yann Le Guernigou)
  
0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below