August 31, 2018 / 9:09 AM / 2 months ago

ENQUÊTE-Les actions européennes termineront 2018 sous leurs plus hauts annuels

* Résultats détaillés de l’enquête: cpurl://apps.cp./cms/?pageId=stock-index-poll

* Le Stoxx 600 devrait progresser de 2,8% en 2018

* L’EuroStoxx 50 attendu en hausse de 2%

* De faibles gains à prévoir sur 2019

* La croissance des résultats en soutien face au commerce

par Julien Ponthus et Helen Reid

LONDRES, 31 août (Reuters) - Les actions européennes devraient connaître un rebond d’ici à la fin de l’année, mais pas suffisant pour leur permettre de revenir au-delà de leur plus hauts de janvier, ce qui devrait se conclure par un maigre gain en 2018, montre vendredi une enquête de Reuters.

Elle a été menée entre le 20 et le 28 août, au moment où le marché d’actions américain connaissait officiellement le plus long “rally” de son histoire avec un apaisement des tensions commerciales lié à l’accord entre les Etats-Unis et le Mexique.

Selon les prévisions de 30 sociétés de courtage, gestionnaires de fonds et analystes interrogés, l’indice large européen Stoxx 600 est attendu à 400 points en fin d’année, soit 3,79% au-dessus de sa clôture de jeudi et en hausse de 2,78% sur l’année.

L’indice Eurostoxx 50 de la zone euro devrait atteindre 3.575 points à la fin de l’année, en progression de 4,2% par rapport à la clôture de jeudi et en hausse de 2,05% sur 2018.

Ces dernières prévisions sont inférieures au sondage précédent réalisé en mai, dans lequel les investisseurs disaient s’attendre à ce que le Stoxx 600 atteigne 406 points en fin d’année. Cela traduit un été compliqué pour les marchés d’actions en Europe qui ont souffert entre autres de la crise sur la livre turque.

Selon ces prévisions, l’indice Stoxx 600 ne parviendra donc pas à revenir cette année au-delà de son pic de 403,7 points réalisé fin janvier. Il faudra attendre 2019, année à l’issue de laquelle l’indice paneuropéen est attendu à 410 points.

En dépit de fortes variations journalières, que ce soit pour les valeurs ou les indices, les marchés ne parviennent pas à progresser de manière convaincante et durable, et cela devrait continuer, estiment les investisseurs.

“Nous pensons que les conditions volatiles avec de faibles rendements que l’on a connues sur les marchés d’actions cette année sont une bonne indication de ce qui nous attend”, dit Paul O’Connor, responsable de l’allocation multi-actifs chez Janus Henderson Investors.

Les perspectives toujours solides sur le front des résultats d’entreprises devraient néanmoins aider à soutenir les actions européennes sur la fin de l’année. Les sociétés exportatrices de la région bénéficieront notamment de la baisse de l’euro en 2018.

“Si le dynamisme économique s’est progressivement modéré cette année, notamment en Europe, les perspectives bénéficiaires restent positives, ce qui devrait soutenir les actions en dépit des risques politiques liés aux tensions commerciales”, estime Edward Park, directeur des investissements chez Brooks Macdonald à Londres.

avec la contribution de Indradip Ghosh et Kit Rees, Blandine Hénault pour la version française, édité par

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below