August 29, 2018 / 11:41 PM / 2 months ago

Le FMI étudie la demande de l'Argentine de déblocage anticipé des fonds

BUENOS AIRES, 30 août (Reuters) - Le Fonds monétaire international (FMI) a déclaré mercredi soir qu’il étudiait la demande de déblocage anticipé du programme de financement de 50 milliards de dollars (43 milliards d’euros) effectuée plus tôt dans la journée par l’Argentine, une initiative destinée à enrayer la crise de la devise argentine.

Le peso a perdu plus de 42% de sa valeur depuis le début de l’année. Les investisseurs craignent que l’Argentine, aux prises avec une inflation élevée, un affaiblissement de son économie et les conséquences des turbulences sur les marchés émergents, ne parvienne pas à honorer ses engagements sur sa dette en dollar en 2019.

Cette dépréciation du peso a incité Buenos Aires à se tourner vers le FMI pour lui demander le déblocage anticipé d’un programme de financement de 50 milliards de dollars dont ils avaient convenu en juin dernier.

Après l’annonce du gouvernement, le peso a chuté mercredi de plus de 7% pour tomber à un plus bas record de 33,9 pour un dollar.

“Nous nous sommes mis d’accord avec le Fonds monétaire international pour anticiper tous les financements nécessaires pour garantir la conformité avec le programme de financement l’année prochaine”, a déclaré le président Mauricio Macri lors d’une allocution télévisée.

“La décision vise à éliminer toute incertitude”, a-t-il ajouté.

En réponse, la directrice du FMI, Christine Lagarde, a déclaré que le personnel du FMI allait réexaminer “la mise en place progressive du programme de financement”.

Les conditions plus défavorables des marchés internationaux n’ont pas été “entièrement anticipées” lorsque le FMI et l’Argentine sont parvenus à un accord, a-t-elle ajouté dans un communiqué.

“Les autorités vont s’employer à revoir le plan économique du gouvernement en se focalisant sur une meilleure isolation de l’Argentine face aux changements récents sur les marchés financiers mondiaux, notamment grâce à des politiques monétaires et budgétaires renforcées”, a-t-elle poursuivi.

S’exprimant aux journalistes après la diffusion du communiqué du FMI, le ministre argentin du Trésor, Nicolas Dujovne, a déclaré que le gouvernement allait réduire la taille de son programme de financement, sans apporter de précisions.

Malgré le soutien du FMI, la situation à court-terme de l’Argentine demeure plus compliquée qu’elle ne l’apparaissait il y a plusieurs mois.

Le gouvernement prévoit une contraction du produit intérieur brut du pays de 1% cette année mais il promet un rebond d’au moins 1,5% en 2019.

“Garantir le financement de 2019 nous permettra de restaurer la confiance et de renouer avec une trajectoire de croissance aussi rapidement que possible”, a dit Mauricio Macri. (Hugh Bronstein et Jorge Otaola, avec Lesley Wroughton à Washington; Marc Joanny, Bertrand Boucey et Jean Terzian pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below