August 29, 2018 / 7:00 AM / 25 days ago

L'économie chinoise face à des risques accrus au S2-CNDR

PÉKIN, 29 août (Reuters) - L’économie chinoise fait face à des risques accrus au second semestre et des efforts supplémentaires devront être déployés par les responsables politiques pour atteindre les objectifs de développement au regard de l’intensification des défis extérieurs, a averti le président de l’organisme chargé de la planification.

“Les objectifs en matière de croissance économique, d’emploi, d’inflation, d’exportations et d’importations peuvent être réalisés grâce à des efforts”, a déclaré mardi au comité permanent du Congrès national du peuple He Lifeng, président de la Commission nationale du développement et de la réforme (CNDR), selon un communiqué publié sur le site de la CNDR.

“Mais pour atteindre les objectifs de croissance en matière de consommation, des efforts plus importants seront nécessaires en termes de financement social total et de revenu urbain disponible.”

Il a attribué les difficultés accrues à des défis structurels de long terme dans l’économie et aux risques liés à l’environnement externe.

L’économie chinoise commence à marquer le pas, les données des derniers mois montrant un ralentissement de la croissance de l’investissement, tandis que la croissance des ventes au détail et celle du revenu disponible sont également restées faibles.

En outre, les droits de douane américains assombrissent les perspectives de croissance, amenant les responsables chinois a déplacer leurs priorités pour privilégier la réduction des risques pour la croissance.

Pour protéger l’économie et relancer l’investissement, la Chine a accéléré les dépenses d’infrastructures et maintenu un niveau de liquidités important dans le système financier. Elle a également proposé une aide aux entreprises qui sont confrontés à des coûts élevés et à des difficultés d’accès au financement.

Mais cette nouvelle orientation a éveillé des craintes que Pékin ne relâche ses efforts de désendettement.

He Lifeng a déclaré que la Chine poursuivrait sa stratégie de désendettement de l’économie tout en contrôlant le rythme et l’intensité de ces efforts, faisant référence à l’engagement pris par la banque centrale chinoise de ne pas avoir recours à des mesures trop importantes pour doper la croissance.

“La Chine est déterminée à résoudre les problèmes liés au marché immobilier (...) et à freiner résolument la hausse des prix de l’immobilier”, a-t-il déclaré.

Il a dit que la sauvegarde de l’emploi restait une priorité et que les autorités surveillaient de près les variations de prix, la demande et l’offre de produits importants.

En ce qui concerne le commerce, il a déclaré que la Chine devrait chercher à diversifier ses marchés à l’exportation et à stimuler les importations.

En juillet, l’organisme de planification s’est engagé à faire en sorte que les tensions commerciales avec les Etats-Unis ne débouchent pas sur un chômage à grande échelle.

Le taux de chômage basé sur une enquête urbaine en Chine est passé de 4,8% en juin à 5,1% en juillet. Le gouvernement veut maintenir ce taux en dessous de 5,5% cette année. (Stella Qiu et bureau de Pékin Claude Chendjou pour le service français, édité par Juliette Rouillon)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below