August 27, 2018 / 3:57 PM / a month ago

Total n'entend pas suivre BP et investir dans le schiste aux USA -Pouyanné

STAVANGER, Norvège 27 août (Reuters) - Total n’est pas intéressé par des investissements dans le pétrole de schiste aux Etats-Unis, a déclaré lundi le PDG du groupe français, Patrick Pouyanné, réagissant à une question sur l’attractivité du secteur.

Le britannique BP a annoncé en juillet le rachat des actifs dans le pétrole et le gaz de schiste aux Etats-Unis du groupe minier BHP Billiton pour 10,5 milliards de dollars (8,9 milliards d’euros).

A la question de savoir si l’acquisition de BP avait rendu le secteur plus attractif, Patrick Pouyanné a déclaré en marge d’une conférence sur le pétrole: “C’est d’abord assez cher, ensuite on n’a pas les ressources humaines. BP avait les ressources humaines, BP était déjà en place, donc je peux comprendre leur démarche mais ce n’est pas mon cas”.

L’acquisition par BP de quelque 500.000 hectares de production constitue un tournant pour le groupe qui continue de payer les plus de 65 milliards de dollars d’amendes et de dédommagements liés à l’explosion de sa plate-forme Deepwater Horizon dans le Golfe du Mexique en 2010.

Royal Dutch Shell et la société norvégienne Equinor ont également investi dans le schiste américain, mais l’italien Eni et Total se montrent prudents.

Scott Sheffield, président de Pioneer Natural Resources et fin connaisseur du secteur, s’est cependant montré optimiste sur ce point.

“En fin de compte, je pense que de plus en plus de majors y viendront (parce que) c’est la région dans le monde qui connaîtra la croissance la plus rapide dans les 10 prochaines années. Et donc si vous n’êtes pas dans le Permien (...), bonne chance pour trouver plus de croissance ailleurs”, a-t-il déclaré à la conférence Offshore Northern Seas (ONS) organisée à Stavanger, en Norvège.

Le Bassin permien couvre l’ouest du Texas et l’est du Nouveau-Mexique.

S’agissant des cours du pétrole, Patrick Pouyanné a fait savoir que son groupe adopterait une approche “prudente” après 2019, quand les goulets d’étranglement dans les infrastructures pétrolières américaines pourront être résolus.

Il y a plus d’une douzaine de projets énergétiques sur la table, dont certains sont toujours à la recherche de financements. Ils ouvriraient la voie à une augmentation des exportations de pétrole et de gaz des Etats-Unis et atténueront les goulots d’étranglement dans les gisements de l’ouest du Texas. (Shadia Nasralla Claude Chendjou pour le service français, édité par Véronique Tison)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below