August 23, 2018 / 3:32 PM / a month ago

LEAD 1-Rome dit que le contrat avec ArcelorMittal sur Ilva reste valable

(Actualisé avec commentaire d’ArcelorMittal, contexte)

par Alberto Sisto

ROME, 23 août (Reuters) - L’appel d’offres en vue de la cession de l’aciérie Ilva à ArcelorMittal est “illégitime” mais ce n’est pas de la faute de ce dernier et la vente peut suivre son cours, a déclaré jeudi le ministre italien de l’Industrie, Luigi Di Maio.

Citant les avocats mandatés par le gouvernement italien, le chef de file du Mouvement 5-Etoiles a déclaré qu’Arcelor avait remporté l’appel d’offres pour la plus grande usine sidérurgique d’Europe sans que des sociétés concurrentes soient autorisées à améliorer les conditions de leurs offres initiales.

“L’appel d’offres était illégitime”, a déclaré Luigi Di Maio, ajoutant que si d’autres entreprises devaient faire de nouvelles offres pour Ilva, cela pourrait être un motif pour annuler l’appel d’offres mais qu’en attendant, le contrat avec ArcelorMittal restait valable.

Il a ajouté que l’ancien gouvernement de centre-gauche était responsable des défauts de cet appel d’offres, et non ArcelorMittal, qui a “toujours agi de bonne foi”. Il a confirmé que la date butoir du 15 septembre pour la vente d’Ilva à ArcelorMittal restait valable.

Luigi Di Maio fait pression sur Arcelor pour améliorer son offre en termes de préservation des emplois chez Ilva, qui a été repris par l’Etat en 2015 afin de sauver des milliers d’emplois et de dépolluer le site près de Tarente.

Un porte-parole d’Arcelor a dit que le groupe avait agi en toute bonne foi depuis le début du processus.

“ArcelorMittal reste attaché à l’acquisition d’Ilva et à agir en tant que propriétaire et exploitant responsable de l’affaire”, a dit le porte-parole. “Nous espérons recevoir le soutien du gouvernement pour aboutir à une conclusion positive des négociations avec les syndicats dès que possible.”

Arcelor a promis en 2017 de verser 1,8 milliard d’euros pour le rachat d’Ilva, puis d’investir 1,2 milliard pour améliorer la productivité et encore 1,1 milliard pour réduire la pollution. (Claude Chendjou et Juliette Rouillon pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below