August 23, 2018 / 2:22 PM / a month ago

LEAD 1-George (Fed) prévoit de nouvelles hausses de taux malgré Trump

(Actualisé avec précisions, contexte)

JACKSON HOLE, Wyoming, 23 août (Reuters) - La Réserve fédérale américaine devrait encore relever ses taux cette année et probablement l’an prochain, malgré les critiques de Donald Trump, a déclaré la présidente de la Fed de Kansas City, Esther George, dans trois entretiens diffusés jeudi.

“D’après ce que je constate aujourd’hui, je pense que deux hausses de taux supplémentaires pourraient être appropriées”, ainsi que plusieurs autres l’an prochain, dans le cadre de la stratégie de la Fed visant à atteindre un taux neutre pour l’économie d’environ 3%, a-t-elle dit dans un entretien à Bloomberg TV enregistré mercredi, avant la conférence annuelle des banquiers centraux à Jackson Hole, dans l’Etat du Wyoming.

Donald Trump a déclaré lundi à Reuters ne pas être “emballé” par la politique de hausse des taux d’intérêt suivie par le président de la Fed Jerome Powell.

“Les manifestions d’inquiétudes face aux hausses de taux d’intérêt ne sont pas réservées à cette administration”, a-t-elle dit dans un entretien accordé à CNBC. “Nous savons que des taux plus élevés provoquent des ajustements dans l’économie.”

La banque centrale américaine a commencé à relever ses taux en décembre 2015, sous la présidence de Janet Yellen, et depuis décembre 2016, elle les a relevé tous les trimestres.

“Faucon” notoire au sein du comité de politique monétaire de la Fed, Esther George prône une hausse plus rapide des taux que ses collègues. Dans les entretiens diffusés jeudi, elle s’est toutefois efforcée d’adoucir ce point de vue, ce qui pourrait être un signe que la Fed atteint un stade où la suite de sa politique de hausse des taux d’intérêt devient moins prévisible.

La configuration de la courbe des taux d’intérêt, dans laquelle certains responsables de la Fed voient une possibilité de marquer une pause dans la hausse des taux, a effectivement un impact sur les décisions de politique monétaire, a-t-elle souligné par ailleurs sur CNBC.

Elle a ajouté sur Bloomberg TV que certains risques entourant les perspectives de croissance étaient orientés à la hausse du fait des mesures fiscales de soutien à l’économie, ce qui pourrait inciter la Fed à aller plus vite que prévu, tandis que des risques baissiers pourraient l’obliger à s’arrêter avant d’atteindre un taux à 3%.

Et sur Fox Business Network, elle a dit que si les nouvelles barrières commerciales ne dépassaient pas de beaucoup les niveaux déjà appliqués ou annoncés, l’économie américaine devrait être peu affectée. Mais si les tensions persistent, elle considère, comme plusieurs de ses collègues, que l’incertitude pourrait freiner l’investissement des entreprises, ce qui ralentirait la croissance.

Ann Saphir, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below