August 22, 2018 / 2:15 PM / a month ago

POINT MARCHÉS-A Wall Street, l'actualité politique incite à la prudence

* Les trois indices évoluent proches de l’équilibre

* Des proches de Donald Trump rattrapés par la justice

* Reprise des pourparlers USA-Chine sur le commerce

* Le pétrole en soutien

* Les “minutes” de la Fed attendues à 18h00 GMT

22 août (Reuters) - La Bourse de New York évolue sans grand changement en début de séance mercredi, tiraillée entre la hausse du pétrole et les tourments judiciaires de proches collaborateurs de Donald Trump, en attendant la reprise des négociations entre les Etats-Unis et la Chine sur le commerce et le compte rendu de la dernière réunion de la Réserve fédérale.

Une demi-heure après le début des échanges, le Dow Jones perd 23,9 points, soit 0,09%, à 25.798,39 points. Le Standard & Poor’s 500, plus large, recule de 0,15% à 2.858,66 points et le Nasdaq Composite abandonne 0,08% à 7.852,58 points.

Paul Manafort, l’ex-directeur de campagne de Donald Trump, a été reconnu coupable mardi de diverses malversations financières à l’issue du premier procès lié à l’enquête sur le rôle de la Russie dans l’élection présidentielle de 2016 aux Etats-Unis.

Par ailleurs, Michael Cohen, l’ancien avocat personnel du président américain, a déclaré avoir organisé des paiements sur ordre du milliardaire avant l’élection présidentielle de 2016 pour réduire au silence deux femmes qui disaient avoir eu une liaison avec Donald Trump.

“Trump a surmonté plusieurs accusations avant celle-ci et beaucoup de personnes ont rapidement parlé de la procédure d’’impeachment’. Reste à savoir si cela pourrait ouvrir un nouveau chapitre ou si ça va se calmer à nouveau, ce qui permettrait aux marchés de passer à autre chose”, commente Christoph Rieger, chargé de stratégie chez Commerzbank.

Sur le front commercial, les autorités américaines et chinoises sont sur le point de reprendre les négociations qui semble mal engagées après les déclaration lundi à Reuters de Donald Trump, qui a dit ne pas en attendre grand chose.

Ces discussions interviennent alors que Washington doit commencer, jeudi à 04h01 GMT, à taxer à hauteur de 25% une seconde tranche de produits chinois, ce à quoi Pékin va répliquer à cette date en imposant des droits de douane de 25% sur 16 milliards de dollars de produits américains.

TARGET AU PLUS HAUT APRÈS SES RÉSULTATS

La prudence des marchés est également alimentée par l’imminence de la publication (à 18h00 GMT) du compte rendu de la dernière réunion de la Fed.

Le document ne devrait toutefois pas remettre en cause le scénario privilégié actuellement par le marché d’une hausse d’un quart de point du taux des “fed funds” en septembre et d’une autre en décembre.

Le dollar perd 0,19% face à un panier de six autres devises de référence et l’euro oscille autour de 1,16 dollar.

Du côté de l’obligataire, le rendement des Treasuries à 10 ans a touché un plus bas depuis début juillet à 2,812% avant de remonter à 2,8189%.

En Bourse, le secteur de l’énergie gagne 0,99% grâce à la hausse des cours pétroliers après l’annonce d’une baisse des stocks américains de brut selon l’American Petroleum Institute. Les investisseurs prendront connaissance à 14h30 GMT des données hebdomadaires de l’Energy Information Administration (EIA).

Le Brent gagne 2,19% au-dessus de la barre des 74 dollars. Chevron prend 0,97% et ExxonMobil 1,01%.

Dans l’actualité des résultats, Target grimpe de 5,49% et a atteint un plus haut historique après avoir annoncé une hausse plus forte que prévu, de 4,9%, de son chiffre d’affaires à périmètre comparable au deuxième trimestre.

Le numéro deux américain des magasins de bricolage, Lowe’s , bondit de 7,63% en dépit de la révision en baisse de ses prévisions pour l’ensemble de l’année. Le groupe a annoncé la fermeture de la chaîne Orchard Supply Hardware et des mesures pour réduire ses stocks.

Dans le sillage de Lowe’s, Home Depot prend 1,06%, l’une des plus fortes hausses du Dow.

Urban Outfitters gagne 6,31% porté également par des résultats trimestriels meilleurs que prévu.

Dans le rouge, Goodyear perd 3,4% dans le sillage de l’avertissement de son concurrent allemand Continental (-13,76%) sur ses résultats 2018.

En Europe, la tendance boursière est elle aussi hésitante: le Stoxx 600 est quasiment à l’équilibre tandis que le CAC 40 avance de 0,23% et que le Dax recule de 0,1%.

* Pour les valeurs à suivre, cliquez sur (Avec Helen Reid, édité par Marc Angrand)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below