July 12, 2018 / 1:59 PM / 4 months ago

LEAD 1-USA-L'inflation quasiment conforme aux attentes en juin

(Actualisé avec précisions, contexte, commentaire d’économiste)

par Lucia Mutikani

WASHINGTON, 12 juillet (Reuters) - Les prix à la consommation ont à peine augmenté en juin aux Etats-Unis mais la tendance sous-jacente continue d’aller dans le sens d’un renforcement des pressions inflationnistes susceptible de conforter la Réserve fédérale dans sa politique de relèvement progressif des taux d’intérêt.

L’indice des prix à la consommation (CPI) a gagné 0,1% le mois dernier, a annoncé jeudi le département du Travail, la hausse du prix de l’essence s’étant modérée tandis que les prix des vêtements ont baissé.

L’indice CPI avait progressé de 0,2% en mai.

Sur un an, il affiche une hausse de 2,9% en juin, sa croissance la plus forte depuis février 2012 et un dixième de point de plus qu’en mai.

“L’inflation aux Etats-Unis continue d’aller progressivement plus haut en réaction à une économie quasiment en situation de plein emploi, avec un petit coup de pouce donné par les droits de douane”, dit Sal Guatieri, économiste senior chez BMO Capital Markets. “La Fed a toutes les raisons d’appuyer à nouveau sur la gâchette en octobre en matière de taux.”

La Fed a relevé ses taux en juin pour la deuxième fois de l’année et elle prévoit deux relèvements supplémentaires d’ici fin 2018.

Hors éléments volatils que sont l’alimentation et l’énergie, l’inflation a été de 0,2% le mois dernier aux Etats-Unis, comme en mai. Cet indice “core” CPI a ainsi enregistré en juin un gain annuel de 2,3%, le plus élevé depuis janvier 2017, après 2,2% en mai.

Les économistes interrogés par Reuters s’attendaient à une progression mensuelle de 0,2% pour le CPI et l’indice “core”.

Le resserrement du marché du travail et la hausse des coûts des matières premières devraient contribuer à une augmentation des prix aux Etats-Unis, y compris l’année prochaine. Les entreprises manufacturières, notamment, sont confrontées à une hausse des coûts de leurs intrants due en partie au relèvement des droits de douane sur le bois, l’aluminium et l’acier décidé par le président américain Donald Trump.

Les manufacturiers n’ont pour l’instant pas répercuté ces hausses de coûts sur les prix facturés à leurs clients.

Les responsables de la Fed ont laissé entendre qu’une inflation supérieure à leur objectif de 2% pendant un certain temps ne les dérangerait pas.

Le prix de l’essence a augmenté de 0,5% le mois dernier aux Etats-Unis après avoir progressé de 1,7% en mai. Les prix alimentaires ont affiché une hausse de 0,2% alors qu’ils avaient été stables en mai.

Les prix des vêtements ont en revanche baissé de 0,9% après être restés stables en mai.

La publication de ces statistiques n’a eu pratiquement aucun impact sur le dollar, les rendements des emprunts du Trésor et Wall Street.

Tableau (Bertrand Boucey pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below