July 6, 2018 / 5:01 AM / in 5 months

Six fonds souverains présentent leur stratégie climat à Macron

PARIS, 6 juillet (Reuters) - Six grands fonds souverains présenteront ce vendredi à Emmanuel Macron une stratégie commune pour mieux intégrer le dérèglement climatique à leur politique d’investissement, qui invite toutes les entreprises à travailler davantage sur cette question.

Ce cadre ou “guide de bonnes pratiques” doit protéger les intérêts des populations au nom desquelles ces capitaux sont gérés et “peut contribuer à infléchir la trajectoire de l’économie mondiale vers une croissance soutenable à long terme et éviter des risques catastrophiques pour la planète”, lit-on dans le document consulté par Reuters.

Ces six fonds (Abou Dhabi, Arabie Saoudite, Koweït, Norvège, Nouvelle-Zélande et Qatar) pèsent plus de 2.000 milliards de dollars et influencent les choix de nombreux acteurs, souligne-t-on à l’Elysée. “On espère un effet ricochet qui va se diffuser dans tout le système financier international”, dit-on.

D’autres fonds souverains, des gestionnaires d’actifs et des fonds de pension sont intéressés par cette démarche, souligne Lawrence Yanovitch, qui coordonne le groupe de travail fonds souverains du One Planet Summit organisé en France en décembre.

Le document souligne que les risques liés au changement climatique seront plus importants “si les objectifs de l’Accord de Paris ne sont pas atteints”, à savoir une hausse des températures inférieure à 2 degrés par rapport à la période préindustrielle.

Ces fonds “encouragent les entreprises à répondre aux questions liées au dérèglement climatique dans leur gouvernance, leur stratégie, leur gestion des risques et leur communication” et les invitent à communiquer de façon transparente sur ce sujet, en utilisant des indicateurs standardisés.

Pour ces fonds, constitués pour la plupart grâce aux revenus liés aux énergies fossiles, il s’agit de protéger leur future rentabilité, en appréciant mieux les risques et en profitant davantage des opportunités, expliquent-ils.

Pour ce faire, “les fonds souverains devraient envisager d’accélérer leurs investissements dans des entreprises disposant de technologies propres”, lit-on dans le document.

L’initiative participe des engagements pris au One Planet Summit organisé par Emmanuel Macron, qui s’est fait le champion de la défense de l’Accord de Paris depuis l’annonce du retrait des Etats-Unis par Donald Trump.

Un nouveau point d’étape sur les engagements du One Planet Summit sera fait le 26 septembre à New York. (Jean-Baptiste Vey et Michel Rose, édité par Yves Clarisse)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below