July 4, 2018 / 5:53 PM / in 4 months

LEAD 1-Madrid invité à "observer" le projet de chasseur franco-allemand

(Actualisé avec précisions)

BERLIN, 4 juillet (Reuters) - La France et l’Allemagne ont offert à l’Espagne un “statut d’observateur” sur le programme de développement d’un nouvel avion de combat européen, souhaitant que ce projet reste une initiative binationale afin de s’assurer de son avancement rapide, a rapporté mercredi une source gouvernementale allemande.

Ce projet, annoncé par Paris et Berlin il y a un an, a commencé à prendre forme ces derniers mois. En juin, les deux pays ont signé une lettre d’intention sur le système de combat aérien du futur (SCAF), désignant la France comme nation leader du projet destiné à succéder au Rafale et à l’Eurofighter à l’horizon 2040.

Dans une lettre adressée à ses alliés de l’Otan en décembre, l’Espagne a demandé à participer à cet important projet industriel, selon cette source et plusieurs autres du secteur.

Les ministères de la Défense allemand et français ont répondu en avril, proposant à Madrid d’observer ce programme naissant mais sans lui donner la possibilité d’en changer les paramètres initiaux. L’Espagne n’a pas encore répondu, a dit la source gouvernementale.

“La raison n’est pas d’exclure qui que ce soit, mais d’assurer un travail accéléré sur ce programme”, a-t-elle déclaré.

L’Espagne et d’autres pays pourraient probablement participer à des étapes ultérieures du programme, a ajouté la source, un point de vue partagé par les entreprises concernées.

Le ministère espagnol de la Défense a confirmé avoir reçu la lettre et a dit étudier cette proposition. L’Espagne détient une participation de 4% dans Airbus, tandis que la France et l’Allemagne en possède chacune 11%.

Ce nouvel avion de combat devrait replacer le Rafale de Dassault Aviation et l’Eurofighter construit par un consortium européen composé d’Airbus, du britannique BAE Systems et de l’italien Leonardo.

Dassault et Airbus ont signé en avril un accord de coopération, sans préciser qui pilotera le projet. Le fait que la France prenne la direction du programme favorise Dassault car la plupart des activités de défense d’Airbus sont en Allemagne.

Andrea Shalal, avec Belen Carreno à Madrid Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below